Accueil / Actualité / L’Homme et la Machine vont faire ami-ami

L’Homme et la Machine vont faire ami-ami

Dell Technologies dévoile les résultats d’une enquête mondiale, menée auprès de 3.800 dirigeants en partenariat avec l’institut Vanson Bourne.

Les résultats prédisent notamment que d’ici à 2030, les nouvelles technologies dessineront des relations plus étroites entre l’Homme et la machine. Les manières de travailler ont commencé à se transformer à l’aube d’une nouvelle ère qui va redéfinir la relation entre l’Homme et la machine.

82% des personne interrogées s’attendent à ce que les humains et les machines travaillent en équipes intégrées dans les cinq ans à venir.Le rapport de force tend vers plus de collaboration avec la machine et non de la dépendance. La machine a pour vocation de soulager la tâche humaine, de la réinventer et non de la remplacer. Cependant, un dirigeant sur deux pense que les transformations en cours vont permettre de leur libérer du temps afin de se consacrer à des tâches qu’ils estiment plus importante quand l’autre moitié des répondants ne partage pas cette idée.

42% des répondants affirment que la machine va réaliser des tâches qu’ils ne veulent pas exécuter. 58% pensent le contraire et ne réalisent pas l’opportunité du gain de temps, qui pourrait être mis à profit pour des tâche plus créatives, stratégiques… Aujourd’hui 26% des dirigeants mondiaux estiment que les salariés et les machines fonctionnent déjà comme des équipes intégrées.

Sauf que révèle l’étude, les dirigeants français font un constat différent :

•             Ainsi quand 50% de l’ensemble des répondants estiment que les systèmes automatisés vont permettre de libérer du temps, les répondants français sont 27% à être de cet avis.

•             Là où 1 dirigeant sur 2 pense que nous serons plus productifs en collaborant plus avec les machines, 34% des répondants français partagent cet avis.

•             Ils sont 33% à penser qu’ils auront satisfaction à se décharger des tâches de travail jugées inintéressantes auprès de machines intelligentes contre 42% dans le monde.

•             Pour 41% des répondants, la technologie permettra d’assigner la bonne personne à la bonne tâche au bon moment contre 34% des dirigeants français

. 58% des entreprises française espèrent qu’elles seront en mesure d’être compétitives contre 42% pour l’ensemble des répondants.

. Pour 93% des entreprises françaises, la réussite de leur transformation digitale de leur activité en 2030 n’est pas sans contraintes et difficultés. Elles sont 63% à placer le manque de vision et stratégie comme barrière principale à leur succès. Et 56% par le manque de préparation de leurs employés.

•             Elles consacrent aujourd’hui leurs investissements aux cloud hybride (55%), aux applications de nouvelles générations (50%) et à l’analyse de données (47%).

•             Le secteur automobile mondial investit aujourd’hui en priorité dans l’IoT (49%) et l’analyse de données (45%) et le cloud hybride (44%). Un trio de priorité partagé par le secteur financier, la santé publique, l’industrie et le secteur de la tech.

Les entreprises du secteur automobile préfèrent consacrer leurs investissements technologiques futurs à l’IA (56%), aux infrastructures convergées (54%) et 51% à la VR/Applications de nouvelles générations. L’intelligence artificielle remporte tous les suffrages que ce soit dans le secteur de la finance, de la santé ou encore de la tech.

Pour plus d’informations :  www.delltechnologies.com/realizing2030

 

del--1-

A voir

tado rafraichit à distance

Afin de soulager les humains des chaleurs de l’été, tado lance la deuxième version de sa solution de climatisation intelligente.