Accueil / Actualité / L’imprimante 3D, la distribution bel et bien a failli en vendre…

L’imprimante 3D, la distribution bel et bien a failli en vendre…

Comme c’est dommage…! Alors que les clientèles potentielles existent, cet instrument reste introuvable dans les linéaires grand public.

DVSM, octobre 2018 . Petit retour en arrière. Il y a quelques années, un instrument nouveau faisait son apparition. À cause d’une partie de sa conception ressemblant aux mécanismes des imprimantes à jet d’encre (elles-mêmes inspirées des antiques et crépitantes matricielles) on lui colle une dénomination absconse, « imprimante 3D ». Terme qui ne définit en rien cet ustensile capable de confectionner des objets en plastique sans le moindre moule, avec une précision extrême, et une immense facilité d’emploi.  Initialement, tout le monde y croit.

Dans les salons et événements professionnels, là où se décident les référencements des enseignes, on fourbit les armes, les perspectives se développent. On songe à l’offre de machines, à la vente des consommables (les rouleaux de fil plastique que les machines transformeront, couche par couche, en objet finalisé). Et puis… Et puis plus rien. Ou presque.

Source DVSM

A voir

Game Stop, le jeu vidéo dans une logique inquiétante…

Le numéro un américain du jeu vidéo, dont Micromania et Zing sont des filiales, navigue depuis plusieurs mois dans des vents contraires redoutables...