Accueil / Actualité / L’industrie s’organise face aux frilosités du marché…

L’industrie s’organise face aux frilosités du marché…

Ce n’est pas un vent de panique qui souffle sur l’industrie, mais plutôt la nécessité impérative de sages précautions, de manière à limiter les conséquences d’une période de basses eaux.

DVSM, janvier 2019 – Au cours du dernier trimestre de l’année 2018, le prix des écrans plats pour l’industrie du téléviseur a nettement chuté. En Asie, où l’on ne se cache derrière aucun faux semblant (et où se concentre la quasi-totalité de la production planétaire), un repli de 10% en moyenne de cette valeur de cession a été enregistré. C’est assez pour que soient prises des mesures significatives. Avec notamment la mise à profit des traditionnelles périodes de maintenance des chaînes de fabrication pour reconfigurer celles-ci. Durant les quelques semaines que durent ces opérations indispensables, les industriels vont pour la plupart faire évoluer leurs outils pour passer des dalles 4K à celles de 8K.

Digitimes, qui confirme cette tendance, n’hésite pas à parler d’une période sombre, la faiblesse de la demande devant se prolonger au-delà des premiers mois de 2019. Un malheur n’arrivant jamais seul, les autres marchés consommateurs d’écrans (notebooks, moniteurs…) ne sont pas en meilleure forme. Et c’est l’arrêt programmé d’une importante production en LCD de Samsung (pour passer à de l’OLED), qui pourrait entraîner une très relative pénurie momentanée (de quelques mois) qui laisse entrevoir un quasi unique espoir de remontée des cours.

Vous saurez, en vendant quelques beaux téléviseurs, d’ici quelques mois, et en parlant aux clients d’un éternel avancement du progrès avec démocratisation, que les prix encore plus attractifs seront en réalité la laconique résultante de cette faiblesse des ventes. Selon un commentaire explicite: « plus on en vend moins, moins on les vend plus cher…! »

Source DVSM

A voir

La ville, le centre, la banque, l’horloge, enfin les bonnes pistes…?

Inattendu ! Des banques envisagent soudain d'élargir l'amplitude horaire des ouvertures de leurs agences. Il aurait peut-être fallu y songer plus tôt.