Accueil / Actualité / L’Internet des Objets cherche ses normes techniques

L’Internet des Objets cherche ses normes techniques

Certes le sujet est austère, mais oh combien fondamental ! Les différents faiseurs de l’Internet des Objets, l’IoT, le nouvel Eldorado de l’informatique et des communications ont tout intérêt à s’accorder pour mettre au point des normes de transmission universelles. Si chacun joue dans son coin en espérant tirer la couverture (commerciale) à soi, l’IoT risque bien de rester un vœu pieux. Aussi une pléiade d’acteurs conséquents a décidé de collaborer sur un nouveau protocole baptisé LoRaWAN. Il s’agit de standardiser les réseaux dits LPWAN capables de transmettre des signaux longue distance et de faible puissance (de 0,3 kbps à 50 kbps).

l

L’association LoRa fondée en mars 2015, veut promouvoir le protocole ‘’ LoRaWAN R 1.0’’ qui permet des communications bidirectionnelles, y compris sous terre. La LoRa compte près de 130 membres dont des géants comme IBM, Cisco ou Hewlett Packard. Une dizaine de déploiements ont déjà été entrepris par une soixantaine d’opérateurs dans plusieurs pays dont la France, les USA et la Chine. Orange annonce des projets, mais Bouygues Telecom est le grand précurseur sur le plan national. L’opérateur annonce quelque 500 000 déploiements pour la fin de l’année. Bouygues et La Poste vont rapidement proposer des solutions commerciales. A noter que la star française de l’Internet des objets, Sigfox pousse son propre protocole et n’appartient dont pas à la LoRa.

A voir

bori-2-

Elon Musk s’intéresse au métropolitain

Le patron de Tesla n’a pas fini de vouloir révolutionner les transports...