Accueil / Actualité / L’internet des objets fait fantasmer la terre entière

L’internet des objets fait fantasmer la terre entière

Pour l’édition 2015 de son panorama des high tech en Europe, le cabinet en stratégie A.T. Kearneyse concentre sur l’Internet des objets (IdO). Le cabinet estime que cette technologie représente un potentiel économique de 940 milliards d’euros et sept points de croissance en Europe d’ici à 2025.AT Kearney affirme que l’Europe dispose des capacités et des compétences pour déployer rapidement un tel écosystème. Le PNB ainsi dégagé se répartit ainsi : 430 milliards d’euros en gains de productivité, 300 milliards en augmentation du pouvoir d’achat des Européens et 210 milliards par du ‘’temps individuel libéré’’. Les secteurs économiques principalement concernés par l’Internet des Objets sont le transport et l’hôtellerie (250 milliards d’euros), la Santé (235 milliards d’euros), la Domotique domestique (160 milliards d’euros), le matériel industriel (160 milliards d’euros) et le Commerce en général (60 milliards d’euros). Les professionnels ont donc un champ de croissance conséquent qui s’ouvre à eux.

oc-

Pour AT Kearney, l’Europe doit miser sur sept secteurs où elle dispose de réels avantages concurrentiels : Santé, Utilities (smart grid, smart water, smart gas), Automobile, Télécommunications, Institutions financières, Machines et Sécurité. Cependant AT Kearney insiste sur l’absolue nécessité de créer des standards et un marché homogène. Les états doivent s’accorder sur les normes, les process, les contraintes liées à la sécurité et toutes les procédures liées à la standardisation afin de permettre une interopérabilité globale. « Sans cette synergie de réinvention et de prise de risque, indique Julien Vincent, directeur au cabinet A.T. Kearney et co-auteur de l’étude, l’opportunité de prendre le lead sur l’internet des objets pourraient bien échapper à l’Europe. Il est notamment capital que les groupes industriels historiques et les acteurs High Tech travaillent de concert : ce changement de logiciel est stratégique ». Si les états de l’Union ne prennent pas rapidement ce sujet en charge, il est plus que probable que les entreprises européennes resteront à la marge de cette nouvelle révolution laissant le champ libre à leurs concurrentes américaines et asiatiques.

Focus sur le marché des solutions technologiques:

ca

 

 

A voir

texa-1-

Le Texas ouvre ses routes en grand

Un nouvel état américain veut permettre aux constructeurs de tester leurs véhicules sur ses routes.