Accueil / Actualité / L’Internet des objets préoccupe l’Arcep

L’Internet des objets préoccupe l’Arcep

L’Autorité de régulation a réuni le gratin des communications pour présenter un livre blanc dédié à l’IoT.  Intitulé ‘’Préparer la révolution de l’Internet des Objets’’, cet ouvrage explique la philosophie de l’Arcep en trois grands chapitres : Cartographie des enjeux de la révolution de l’internet des objets, Orientations de l’Arcep pour inventer une régulation pro innovation et Livret Synthétique.  Le patron de l’Arcep, Sébastien Soriano affiche un volontarisme sur le sujet qu’il voudrait voir davantage partager par les opérateurs et les constructeurs. Pourtant, le déploiement d’objets connectés s’effectue de manière massive, et la France dispose avec Sigfox et Orange de deux opérateurs majeurs sur les basses fréquences.

Sébastien Soriano a rappelé que l’Arcep ne déciderait pas d’une norme de connectivité, et laisserait le marché décider d’un éventuel standard. Autrement dit, hors de question de favoriser les opérateurs télécom sur les nouveaux venus comme Sigfox, et de brider l’innovation.  L’Arcep au contraire prône l’ouverture du secteur, et la mutualisation des émetteurs. Les différents opérateurs disposeront bientôt d’un dispositif de test grandeur nature de leurs technologies.  L’Arcep prévoit aussi d’ouvrir de nouvelles fréquences basses pour couvrir les besoins.

arcep

arce2

Enregistrer

Enregistrer

A voir

The Capitol dome is seen at rear as Chinese and U.S. flags are displayed in Washington, Tuesday, Jan. 18, 2011, ahead of the arrival of China's President Hu Jintao for a state visit hosted by President Barack Obama. (AP Photo/Charles Dharapak)

Trump s’en prend au protectionnisme chinois

Toutes les initiatives du président américain ne sont pas à blâmer.