Accueil / Actualité / L’iPhone X menace d’être un bide

L’iPhone X menace d’être un bide

Si l’on en croit les observateurs de la logistique de Seeking Alpha, les livraisons de composants pour l’iPhone X ne correspondent pas vraiment aux attentes initiales.

Après des mois de septembre et octobre plutôt positifs, Apple a réduit ses commandes de composants en novembre et surtout en décembre.  Selon le rapport des observateurs, ‘’la baisse de la demande pour des composants essentiels fait craindre qu’Apple passe à coté de ses objectifs au premier trimestre 2018. Le constructeur a diminué ses commandes de composants de 30% en novembre par rapport aux plans initiaux. LarganPrecision, fournisseur de lentilles optiques redoute une régression brutale de ses commandes ce mois-ci. L’équipementier fabrique les modules de reconnaissance faciale qui caractérisent l’iPhone X.

Le concepteur des chassis du smartphone Catcher Technology affirme que sa facturation a diminué de 10,4% en novembre, General Interface Solution constate une chute de 15.53%. GIS avait anticipé une telle contraction en janvier. Dans le meilleur des cas, les fournisseurs de la Pomme espèrent que leurs ventes de janvier et février 2018 seront comparables à celles de novembre 2017. Le rapport de Seeking Alpa attribue la situation à de récentes rumeurs qui annoncent l’arrivée l’an prochain d’un modèle 6’’ (contre 5,8’’) reprenant les caractéristiques de l’iPhone X comme la reconnaissance faciale.

Les consommateurs ont préféré différer leurs commandes.  De plus, les consommateurs peuvent d’autant réfléchir avant d’investir au moins 1200 euros dans un téléphone que les tests conduits par des laboratoires indépendants et crédibles affirment que l’iPhone 8 (à partir de 800 euros) faisait parfaitement l’affaire. Malgré ses déconvenues sur le X, Apple devrait annoncer un nouveau record de vente trimestriel. Simplement, les clients achètent toujours autant de modèles plus anciens mais toujours parfaitement opérationnels.

x-500

A voir

Centre-ville, qui peut redynamiser le commerce des avenues…?

La réponse est simple, c'est le commerce lui-même qui peut réagir, à condition de ne pas trop attendre.