Accueil / Actualité / Llyods se targue d’une grande victoire

Llyods se targue d’une grande victoire

Le groupe britannique Llyods Banking affirme que la mise en place d’une technologie baptisée Phoneprinting le positionne comme ‘’ la première organisation en Europe capable de protéger ses 30 millions de clients des escroqueries téléphoniques.’’ Cette technologie est développée par l’éditeur Pindrop, spécialiste de la lutte contre la fraude ciblant les centres d’appels. Phoneprinting crée une « empreinte sonore » de chaque communication en analysant 147 caractéristiques comme la localisation, le bruit ambiant, ou l’historique lié au numéro afin de repérer des activités inhabituelles, d’identifier les fraudes potentielles et de déjouer les plans des criminels. Le processus se veut transparent pour les clients.Le logiciel sera déployé chez Llyods Bank, Halifax, et la Bank of Scotland en janvier 2017.

Si l’on en croit les informations données par le Groupe Llyods, il y a urgence. L’organisme britannique de lutte contre la fraude, le Financial Fraud Action (FFA), les pertes pour les clients de services financiers britanniques se sont élever à 755 millions de livres en 2015. Un appel téléphonique sur 700 effectués vers un centre de contact des sociétés du secteur est une tentative de fraude. Pour Matt Peachey, vice-président et directeur général des activités internationales, Pindrop : « Notre technologie Phoneprinting est très résiliente. Elle est capable d’identifier et d’analyser très rapidement les caractéristiques sonores d’un appel afin de déterminer s’il est suspect. Elle peut également reconnaître les différents appelants associés au même numéro, et favorise ce faisant la détection et le suivi des réseaux de fraude. Les activités de ce genre sont ainsi mises en évidence avant qu’elles ne deviennent un problème, que ce soit pour l’organisation ou ses clients, garantissant ainsi une expérience positive. »

lbg-360

 

Enregistrer

Enregistrer

A voir

Autonomy_350

Les transports modernes reviennent bientôt

Le succès de la première édition incite les organisateurs à remettre le couvert.