Accueil / Actualité / Loi climat : peu essentiels, et visuellement polluants…! Magasins et particules folles…

Loi climat : peu essentiels, et visuellement polluants…! Magasins et particules folles…

Dans la loi climat qui se discute dès aujourd’hui, le plus étrange est l’incroyable passivité populaire face à des mesures dont l’objectif reste à justifier. La vitrine, polluante (!) visée directement…!

 DVSM, 29 mars 2021. Démocratique ? Pas si sûr. La loi climat s’appuie sur des choix issus d’un groupe de citoyens (?) qui s’est prononcé en leur faveur, selon les thèmes abordés, de 75 à 90%. Ce qui, d’emblée, ne peut en aucun cas correspondre à une affinité issue de la population, au sein de laquelle pas une seule majorité, quelle que soit le sujet évoqué, ne peut se dégager à un tel niveau. Cette écologie bananière s’est déjà distinguée par des décisions qui, au minimum, émeuvent, et souvent, soulèvent des réprobations de citoyens dont hélas il est fait bien peu de cas*, le commerce étant régulièrement « privilégié ».

La vitrine, après les panneaux publicitaires et les enseignes, s’apprête à entrer dans le club très fermé des polluants visuels que cette écologie réprouve. Chacun peut imaginer à quel point ce qui est vu depuis la rue est destructeur de notre atmosphère, et entraîne la planète vers une fin apocalyptique…! Que ces politiques plus influencés par une hargne envers l’économie se rassurent. La situation du centre-ville et de son commerce a déjà largement rempli la mission que les supposés défenseurs de la nature attendent, une réduction au silence et à l’obscurité. La disparition des magasins dans les quartiers jadis animés de nos cités rend lugubre depuis déjà longtemps ces lieux en perdition.

Après avoir subi l’affront d’un classement dans l’essentiel et de ce qui ne l’est pas, les initiatives qui se préparent auront le mérite d’appliquer à ces actifs moribonds ce qui est généreusement appliqué aux condamnés à mort en fin d’exécution : le coup de grâce. L’étrange somnolence à l’égard de telles perspectives (qui vont bien plus loin que les quelques centimes d’euros pour les carburants ayant mis les gilets jaunes dans la rue) promet des réveils pénibles. La précaution ne serait-elle pas de se mobiliser quand la stupidité minoritaire cherche à imposer à tous des extrémités destructrices…?

* Les municipalités vertes démontrent depuis quelques mois, et face à un effroi largement partagé, leurs aptitudes à soulever les indignations, des arbres de Noël  jusqu’aux fermetures des avenues, en passant même parfois par la réalisation d’édifices religieux bafouant les bases de certaines libertés essentielles.

Source DVSM

A voir

SIDO LYON 2021 Les premiers exposants et sponsors à découvrir !

La septième édition du SIDO à Lyon, organisée par 656 Editions (Groupe Infopro Digital) se tiendra les 22 et 23 Septembre 2021 à la Cité Internationale.....