Accueil / IT Business / Parole d'entreprise / Maîtriser la complexité et améliorer son ROI : l’orchestration numérique comme levier de développement

Maîtriser la complexité et améliorer son ROI : l’orchestration numérique comme levier de développement

En schématisant le parcours d’authentification du client, l’orchestration permet de gagner un temps précieux et de mieux gérer nos identités. La vérification numérique en est l’un des aspects : une prouesse technique qui permet tout à la fois un gain de temps et une amélioration du ROI pour les organisations.

Augmentation de plus en plus croissante du nombre de systèmes et d’applications, complexité grandissante des technologies, essor exponentiel des volumes de données, diversité… Il est devenu impératif de gérer de la manière la plus efficace possible les multiples interactions techniques auxquelles nous sommes confrontés. D’autant qu’il s’agit aussi de le faire au plus vite et avec la meilleure qualité de service possible. C’est précisément à cela que sert l’orchestration.

Automatisation des tâches répétitives et chronophages

L’orchestration désigne la capacité à schématiser un parcours d’authentification pour un consommateur, un partenaire ou un employé, sans devoir développer du code. Cette action a pour objectif d’automatiser les tâches qui sont tout autant répétitives que chronophages. Il s’agit de planifier, d’exécuter et de synchroniser un ensemble d’opérations. Lorsque nous mobilisons beaucoup d’API (Aplication Programming Interface), de SDK (kit de développement logiciel), de micro-programmes dans les applications, le développement s’impose. Par exemple, dès que l’on devra vérifier qu’un consommateur n’utilise pas un compte falsifié, beaucoup d’interconnexions vont devoir être effectuées avec des applications tierces. C’est à ce niveau que s’inscrit la gestion des identités. Celle-ci va « processer » et fluidifier les interconnexions avec les applications tierces. La rapidité acquise passe par une application graphique « prémâchée » qui indique le chemin par lequel l’utilisateur va passer. Son parcours est prédéfini, à l’image d’une chaîne logistique. Il concerne tout à la fois le cloud, la gestion des bases de données, des conteneurs, des serveurs, des réseaux et des sources.

Une prouesse technologique : la vérification numérique

L’une des spécificités de cette orchestration vient de ce qu’elle permet aussi d’effectuer de la vérification dynamique. Cette dernière constitue l’une des étapes du processus d’authentification, et non des moindres puisqu’elle permet de contrôler des documents officiels. Cartes d’identité, diplômes… La vérification dynamique permet de mettre en place de la biométrie, c’est-à-dire une alternative à l’habituel code secret à quatre chiffres qui permet – notamment – de sécuriser tout paiement en magasin ou sur plateforme. À l’image d’un passeport biométrique, cette technologie fonctionne avec l’empreinte digitale de son propriétaire ou par le procédé de reconnaissance faciale. Plus sûre, plus confortable à utiliser pour le client, la vérification dynamique comporte des barrières de sécurité très utiles aux entreprises, en lien avec la géolocalisation. Elle est notamment utilisée par certaines organisations bancaires ou assurantielles. En effet, il est assez commun que des compagnies d’assurance interdisent toute signature d’un contrat d’assurance lorsque le client est à l’étranger – par exemple dans certains pays d’Asie. La vérification dynamique facilite par ailleurs la signature de contrats dans les cas où les personnes ne peuvent pas se déplacer : c’est notamment ce qui se passe en cas d’accord de prêt bancaire, ou pour une autorisation de crédit logement.

L’orchestration va au-delà de l’ordonnancement classique. Elle permet la gestion de processus, de systèmes informatiques complexes, de logiciels tiers (middleware) et de services, et ce de manière automatisée. In fine, elle est à l’origine de nombreux bénéfices et avantages, tels que l’amélioration de la production, le gain de temps, la réduction des risques et des coûts et globalement de la qualité comme de la performance.

Par Laurent Szpirglas, Regional Sales Manager France,  Ping Identity

 

A voir

Défis liés aux données : des mainframes au Modern Data Stack

La quantité et la diversité des sources de données rendent le paysage actuel étonnamment hétérogène, ce qui nécessite un nouvel ensemble d'outils.