Accueil / IT Business / Manuel Valls veut éliminer les zones blanches

Manuel Valls veut éliminer les zones blanches

Selon l’Autorité de régulation des communications, il resterait environ 2000 communes pénalisées par une mauvaise couverture de téléphonie mobile. Pourtant et à maintes reprises les opérateurs se sont engagées à garantir une couverture 100% du territoire national. Le 13 mars, au cours d’une visite dans le département de l’Aisne, le Premier Ministre a affirmé que la résorption de ces zones blanches était une priorité nationale. Les opérateurs justifient leur manquement à leurs obligations par le déséquilibre économique engendré par l’arrivée de Free comme quatrième opérateur.

 

Le rachat de SFR par Numéricable a encore contribué à déséquilibrer le marché. Il est vrai que le dernier arrivé n’a pas franchement contribué pour l’instant à l’amélioration des conditions de communication très occupé par le développement de son réseau mobile dans les zones densément peuplée. Free vient d’ailleurs de s’engager à investir 38 millions d’euros  pour résoudre le problème sur 825 sites.

« Toutes les zones blanches doivent avoir disparu dans dix-huit mois, a déclaré le Manuel Valls au journal Le Courrier Picard. Mais je souhaite qu’on aille au-delà de ce qui était prévu en inscrivant dans la loi l’obligation pour tous les opérateurs de donner accès dans ce même délai, pas seulement à la 2G, mais aussi à la 3G. […] Il faut que tous les opérateurs s’engagent à mettre à disposition des solutions, pour un coût modique. »

A voir

2009_09_18_orange

L’Arcep magnifie Orange et plombe Free

L’Autorité de régulation publie les résultats de son enquête 2017 d’évaluation de la qualité de service...