Accueil / Actualité / MARANTZ, épilogue de plus de quatre décennies, Ken Ishiwata s’en va…

MARANTZ, épilogue de plus de quatre décennies, Ken Ishiwata s’en va…

Il était la célébrité incarnant la marque, créant une sorte de fil conducteur dans le parcours un peu tortueux de l’entreprise et de son matériel prestigieux…

 DVSM, 16 mai 2019 – Au moment où l’analogique refait son bonhomme de chemin, redonnant aux gloires de la hi-fi un lustre que l’on croyait disparu, voici une page qui se tourne.  Alors que le groupe Sound United vient de récupérer l’audio haut de gamme d’Onkyo, Ken Ishiwata n’y verra pas son contrat renouvelé au-delà de ce joli mois de mai. « D’un commun accord » affirme le communiqué, ce qui peut aussi bien signifier qu’il n’avait pas envie de continuer, ou que son employeur ne voyait pas d’utilité à prolonger l’aventure, voire un peu les deux. A 72 ans, au service de Marantz depuis 41 ans, cette personnalité pittoresque aura notamment été une sorte de mage pour l’image, ajoutant à son action sur les productions maison son fluide presque surnaturel, matérialisant ainsi, peut-être en l’absence d’un patron charismatique, la référence à travers un personnage dont l’approche était à la fois hautement qualifiée et très inspirée de la reproduction sonore la meilleure qui soit. Son origine nippone ne faisant qu’enrichir le tableau.

Née dans les années 50 au pays de l’Oncle Sam, l’entreprise de Monsieur Marantz s’était déportée vers le Japon à l’orée de la grande période propice à la hi-fi, avant d’être reprise par Philips, qui voulait en faire sa division de prestige, à l’image de ce qu’était Ferrari pour Fiat. Puis, vint plus récemment un cheminement avec reprises par des investisseurs regroupant des entreprises de mêmes univers, afin de créer des groupes capables de bénéficier de synergies et d’économies d’échelles, dans un monde où la hi-fi n’est plus que l’ombre de ce qu’elle fut jadis. Solutions pragmatiques, à défaut d’enchanter les passionnés, ayant le mérite d’éviter trop d’effondrements. La dernière étape en date de ce cheminement a placé Marantz au sein de Sound United (elle-même division de DEI Holdings) aux côtés de Denon, Polk Audio, Definitive Technology, Polk Boom, Heos by Denon, et Boston Acoustics…

Ken Isiwata était entré chez Pioneer alors qu’en 68, les pavés parisiens volaient sur les boulevards du quartier latin, avant de devenir… photographe de mode. Son départ ne peut pas être considéré simplement comme le terme d’une longue coopération. Il résonne aussi à la manière de l’épilogue d’une longue histoire, de Marantz et d’autres logos célèbres.

Source DVSM

A voir

Énergies: moins ils consomment, plus les clients payent…! Mauvais…!

Le très célèbre taux d'inflation n'a jamais été si bas.