Accueil / Actualité / Marchés de l’électronique: près de 20 milliard de C.A en 2018

Marchés de l’électronique: près de 20 milliard de C.A en 2018

Dans la consommation des ménages français, les équipements électroniques et numériques ne sont pas des clés de voûte de l’économie. Derniers chiffres connus d’un secteur qui joue pourtant un rôle considérable dans la vie de tous.

 DVSM, février 2019 – Classer et comptabiliser les équipements techniques destinés à la maison n’est pas une tâche très commode. L’électronique (incluant ce qui est numérique) dans ce vaste ensemble tient une place nettement dominante. Selon les chiffres* des ventes de l’année 2018, les principales catégories ont atteint 19,6 milliards d’euros, les équipements ménagers (gros + petit) totalisant pour leur part « seulement » 9 milliards de notre devise européenne. Si l’on rapporte ces totaux à la consommation globale des ménages, que l’INSEE chiffrait à 1.191 milliards pour 2017**, ils peuvent paraître faibles. Et même, toujours en chiffres INSEE de 2017, en comparaison avec les dépenses liées aux communications et à la classique catégorie dite « loisirs et culture », soit respectivement 30 et 96,5 milliards, en tout près de 127 milliards en 2017, l’électro-numérique pèse assez modestement.

Il faut cependant noter qu’il n’est pas facile de recouper des familles d’équipements qui peuvent entrer dans des usages différents, se chevauchant, comme pour rendre la tâche des statisticiens un peu plus complexe. Du reste, dans les chiffres dits de l’équipement de la maison, on trouve les smartphones, les tablettes, les notebooks et autres membres de la famille IT, plutôt destinés à la mobilité, mais aussi très utilisés à domicile. Il reste qu’au-delà du matériel, les ménages consacrent des budgets importants aux contenus, services, abonnements, etc.

Dans cet ensemble, ce sont justement les équipements pour les télécoms qui occupent la première place, avec 8,5 Mds d’euros encaissés, dont 7,6 (+4%) pour ces smartphones. La famille informatique et bureautique (l’ex SOHO, pour Small Office Home Office) a provoqué 5,2 milliards de recettes, mais le matériel (3,1 Mds) se replie de 6%, l’impression (920 millions) accusant un recul de 4%.

L’électronique grand public (TV, audio, photo, etc.) n’est que le troisième poste de ces recettes 2018, à 4,7 milliards d’euros. Les téléviseurs, qui ont profité (assez modérément) de l’effet Mondial pesant à eux-seuls 2,41 Mds (+6%). Avec 1,1 milliard, les objets connectés ne jouent qu’un rôle de modeste complément.

Attention malgré tout, à ne pas conclure trop vite d’une manière trop optimiste. Si certains chiffres en valeur évoluent de manière positive, ils dissimulent pour certains des replis en volumes. Sur l’ensemble des gammes, une tendance très constructive est en effet à noter. Les consommateurs se tournent de plus en plus vers des produits de valeur plus élevée qu’auparavant. Ils sont qualifiés de « Premium », voire « haut de gamme », a ne tout de même pas assimiler aux produits de luxe (nous y reviendrons prochainement).

* Données : GfK, INSEE. ** Les données nationales de 2018 ne seront disponibles que dans quelques semaines.

Source DVSM

A voir

Magasins sans personnel, grand bluff très apprécié des médias…

Souvent évoqué dans les gazettes, le magasin dit "sans personnel" consiste en une quête stupide. C'est un non-sujet... Même pour Amazon...