Accueil / Actualité / Les médias s’insurgent contre les rumeurs et les fausses informations

Les médias s’insurgent contre les rumeurs et les fausses informations

A l’approche des élections présidentielles et législatives, un groupe de journaux et d’agences de presse françaises* veulent combattre les mensonges qui sont propagés sur les réseaux sociaux.  En collaboration avec Google et Facebook, ces médias ont conçu un outil baptisé « CrossCheck » qui doit permettre d’ »identifier et vérifier les contenus qui circulent en ligne, qu’il s’agisse de photos, de vidéos, de commentaires ou de sites d’actualités », selon les termes d’un communiqué diffusé par Google. CrossCheck sera animé par des étudiants en journalisme au CFJ et à l’IEP Paris. Toujours selon communiqué, ces vérificateurs »résumeront et remettront dans leur contexte chaque allégation.  » Il pourra s’agir de citations, de photomontages, ou plus simplement de bruits et de rumeurs.

Le flux sera supervisé par l’Agence-France Presse et consultable sur le site de CrossCheck. L’outil commencera à fonctionner publiquement le 27 février prochain. Les Internautes sont invités à signaler via le site tous les contenus qu’ils pourront juger curieux. CrossCheck pourra ensuite enquêter. Cross Check s’inspire d’une expérience comparable conduite l’an dernier aux Etats-Unis.

Google avait financé une solution baptisé Electionland, qui traquait les tentatives de manipulation du corps électoral. Partenaire de l’opération, Facebook finalise un outil d’identification et de suivi de contenus en lien avec la présidentielle, et affirme vouloir tester avec un groupe de huit rédactions** des outils de lutte contre la désinformation. Si les vérificateurs découvrent de fausses informations, ils pourront apposer un pictogramme ‘’Contesté par des tiers’’.

*France Médias Monde (via les Observateurs de France 24), France Télévisions, Global Voices, l’AFP, Libération, La Provence, Les Echos, La Voix du Nord, Le Monde (Les Décodeurs), Nice-Matin, Ouest-France, Rue89 Bordeaux, Rue89Lyon, Rue89 Strasbourg et StreetPress. D’autres rédactions peuvent s’associer à l’initiative.

**l’AFP, BFMTV, L’Express, France Médias Monde, France Télévisions, Libération, Le Monde et 20 Minutes.

media-1-

Enregistrer

Enregistrer

A voir

The Capitol dome is seen at rear as Chinese and U.S. flags are displayed in Washington, Tuesday, Jan. 18, 2011, ahead of the arrival of China's President Hu Jintao for a state visit hosted by President Barack Obama. (AP Photo/Charles Dharapak)

Trump s’en prend au protectionnisme chinois

Toutes les initiatives du président américain ne sont pas à blâmer.