Accueil / Actualité / Méga bazar dans la télévision

Méga bazar dans la télévision

Le paysage mondial de la télévision subit un séisme qui menace de s’étendre. L’empire Al est ébranlé par la crise. Les Qataris ne semblent plus vraiment décidés à remettre au pot, étranglés qu’ils sont par l’effondrement des cours du gaz et du pétrole, et leurs projets pharaoniques comme la prochaine Coupe du Monde de Football. En France, la chaine sportive beINSPORTS, filiale d’Al Jazeera devrait être reprise d’une manière ou d’une autre par Canal Plus. En trois ans d’existence, beINSPORTS aura juste réussi à accumuler 500 millions d’euros de perte et faire grimper le prix des retransmissions sportives. La maison mère Al Jazeera ferme ses bureaux américains et licencie à tour de bras. D’autres quasi institutions sont également menacées. Netflix par exemple a tellement déçu les spéculateurs avec ses prévisions que son cours de bourse a chuté de plus de 10% en deux jours. Le roi de la VOD attend 2,5 millions de nouveaux abonnés partout dans le monde pour le deuxième trimestre, alors que les analystes misaient sur plus de quatre millions. Pourtant, au premier trimestre, Netflix aurait engrangé 2,23 millions de nouveaux abonnés aux Etats-Unis alors qu’il en attendait 1,75 million. Les analystes anticipent sans doute l’arrivée prochaine d’Amazon sur ce secteur. Le géant du e-commerce veut lancer un service absolument comparable, avec davantage d’offres et des prix …. Inférieurs.

bi

A voir

cap-1-

Capgemini lance sa semaine de l’innovation

Du 25 au 29 septembre, dans 24 villes de 14 pays, la SSII organise sa huitième ‘’Capgemini Week of Innovation Networks’’.