Accueil / Actualité / La menace chinoise fait flipper les Américains

La menace chinoise fait flipper les Américains

L’espionnage chinois aux Etats-Unis est tellement efficace que le gouvernement américain se pose très sérieusement la question de la nationalisation des prochains réseaux de télécommunication en 5G.  Plusieurs affaires justifient cette réflexion absolument révolutionnaire d’un point de vue américain. Par exemple, au printemps dernier, la CIA avait prévenu la fille et le gendre du président Trump que leur amie Wendi Deng est un agent chinois. Signalons que cette magnifique quadragénaire a été l’épouse de Rupert Murdoch, le patron de l’un des groupes de presse les plus importants de la planète. Wendi Deng a usé de ses appuis politiques pour obtenir le permis d’édifier un immeuble de 21 mètres de haut, idéal pour espionner le Congrès des Etats-Unis et la Maison Blanche.

Le contre-espionnage américain a également arrêté plusieurs agents doubles dont Jerry Chun Shing Lee, un membre de la CIA accusé d’avoir balancé les réseaux américains en Chine. Il semble aussi que les smartphones de Huawei posent des problèmes de sécurité aux Américains. Moralité, il est fortement question de faire prendre en charge par l’Etat la construction du réseau 5G. Le gouvernement suivrait ainsi les recommandations du Conseil national de sécurité ! Le réseau serait ensuite loué aux opérateurs.

La panique s’explique également par le rôle fondamental que jouera la 5G dans l’avenir. Le réseau servira non seulement aux télécommunications ou à la transmission de datas, mais aussi aux solutions de guidage des automobiles ou des avions, ainsi qu’aux milliards d’objets connectés de toutes sortes.  Heureusement pour eux, les services chinois ont des alliés solides et puissants dans la place : les opérateurs de télécommunication américains comme AT&T et Verizon, très peu disposés de se voir dessaisis d’une source de revenus aussi considérable.

400-tr-ch-2-

 

 

 

A voir

Le RGPD fait tiquer les entreprises

Seulement 7 % des entreprises se déclarent conformes au RGPD malgré l’exigence croissante de confidentialité.