Accueil / Actualité / Michelin connecte les pneus de voitures

Michelin connecte les pneus de voitures

Après d’autres types de véhicules, comme les camions, Michelin a inventé le pneumatique connecté pour les voitures.

Michelin a sondé un panel de consommateurs passionnés, membres de clubs d’automobiles sportives pour recueillir leurs attentes en matière d’amélioration du comportement de leur véhicule, de leur performance et de leur plaisir de conduite. Le Track Connect a demandé des mois de tests et l’expertise de deux startups : Openium pour le développement du software et ExotiSystems pour le hardware. Michelin a conduit des essais exigeants sur des pistes de courses avec une cinquantaine de membres du club Porsche Auvergne.

Les capteurs surveillent en permanence l’état des pneus : usure, pression, température, kilométrage. Il s’agit de du premier pneumatique connecté dédié aux voitures de tourisme. L’application recommande au conducteur les pressions les plus adaptées à son véhicule et aux conditions de roulage (circuit sec, circuit humide, circuit mouillé). Pendant un trajet, le Track Connect lui donne en temps réel les informations de pression et de température de chacun des quatre pneus du véhicule. Les capteurs fixés sur l’intérieur du pneumatique mesurent la pression de gonflage et la température des pneus et analysent l’évolution de ces données au fil des tours de circuit.

Ainsi, il lui est possible de savoir si le Track Connect se trouve dans la plage optimale de fonctionnement de ses pneus en fonction des conditions de roulage qu’il aura déclarées (route, circuit sec, circuit humide, circuit mouillé). Le pilote a également la possibilité d’afficher comment évolue le comportement de son véhicule (sur ou sous-vireur) en fonction de l’analyse de l’évolution de l’équilibre des pressions entre les pneus avant et les pneus arrière. Une fois la voiture à l’arrêt, le Track Connect indique les ajustements auxquels procéder avant de reprendre la piste.

 

 

A voir

SFR-PRESSE, une nouvelle mouture qui déclenche bien des regrets…

Elle se veut plus moderne, plus riche en fonctionnalités, mais elle abandonne (au moins pour le moment) quelques titres et surtout, une manière simple de lire la presse écrite.