Accueil / Actualité / Microsoft patauge toujours dans le mobile

Microsoft patauge toujours dans le mobile

Malgré des investissements colossaux, Microsoft n’arrive toujours pas à imposer son OS sur les téléphones et les tablettes. Bien entendu du coté de Redmond on ne va pas renoncer, même si les mauvaises nouvelles s’accumulent. La société InterDigital fournisseur de solutions pour les réseaux mobiles, vient d’obtenir d’un juge la reconnaissance de la propriété de technologies exploitées sur certains smartphones Lumia autrefois signés Nokia. Du coup, l’agence fédérale américaine (ITC) qui gère les problèmes de concurrence aux USA hésite à carrément interdire les ventes de ces Lumia aux Etats-Unis. La décision de l’ITC est attendue pour la fin du mois d’aout.

Lumia

InterDigital avait déjà défrayé la chronique judiciaire du monde la mobilité en négociant des méga compensations avec certains grandes marques. Ainsi Intel avait du racheté des brevets pour un montant de 375 millions de dollars. En 2006 déjà, Nokia avait dû verser la jolie somme de 253 millions de dollars à InterDigital pour exploitation indue de ses technologies. Aujourd’hui, cette société enregistrée dans l’état du Delaware, le paradis fiscal des Etats-Unis, affirme que les Lumia exploitent sans titre deux de ses brevets portant sur la gestion de l’énergie et la résolution des interférences sur les réseaux cellulaires.

INDG_logos_2012_v17

Microsoft est suspendu à la décision de l’ITC, à moins d’engager des négociations avec InterDigital. Et puis de nouveaux nuages pointent à l’horizon. Il semble bien que Nokia totalement requinqué veuille opérer son come-backsur la téléphonie mobile. Et comme Microsoft avait dégagé des milliers de techniciens et d’ingénieurs sitôt le rachat de la branche téléphones mobiles de Nokia, le Finlandais n’aura aucun mal pour recruter du personnel hyper qualifié trop content de vouloir prendre leur revanche sur Microsoft.

A voir

Autonomy_350

Les transports modernes reviennent bientôt

Le succès de la première édition incite les organisateurs à remettre le couvert.