Accueil / Actualité / Mobiles, vers des autonomies métamorphosées, selon certains grands industriels….

Mobiles, vers des autonomies métamorphosées, selon certains grands industriels….

Il n’y a pas que les batteries qui conditionnent les questions liées à l’énergie. Voici une information capable de bouleverser bien des approches, écolos ou économiques.

DVSM, 15 décembre 2021. Le monde des télécoms pourrait-il voir sa consommation réduite à seulement 15% de ce qu’elle est aujourd’hui…? C’est ce que l’on peut déduire au moins en partie d’une révélation commune à IBM et Samsung. Les deux groupes industriels viennent en effet de dévoiler l’aboutissement dans la mise au point d’une nouvelle structure pour les microprocesseurs comme ceux qui animent notamment les smartphones. Cette architecture dite verticale devrait faire chuter la consommation de ces composants clés jusqu’à -85%…! Sur le plan strictement de l’usage, le géant coréen indique que cette nouvelle technique permettra à des utilisateurs de ne plus avoir à recharger leurs mobiles qu’une fois par semaine. Les milliards de téléphones mobiles et smartphones en service dans le monde montrent que ce seul volet représente déjà une perspective de chute de consommation colossale, à étendre à beaucoup d’autres maillons de la vie numérique, puisque ces composants ne seront pas seulement utilisés dans les smartphones. (Message aux détracteurs de la 5G et plus largement du numérique : à déduire des évocations délirantes sur les mégawatts absorbés…)

Oui mais…! Une telle évolution n’est pas nouvelle, et a en particulier déjà été accomplie notamment dans le domaine des transports. Par des progrès techniques majeurs découlant du rendement des motorisations, de gains de poids, d’aérodynamisme et d’autres points essentiels, les bilans énergétiques des véhicules routiers, ferroviaires et aériens n’ont plus rien de comparable entre la situation d’il y a seulement un demi-siècle et celle d’aujourd’hui. Même très injustement accusés, les écrans (téléviseurs et autres), en devenant plats, LCD, OLED etc., ont de leur côté provoqué un recul vertigineux de la consommation par rapport aux versions cathodiques qui ne s’animaient pas seulement chaque soir face aux canapés des particuliers, mais aussi dans les innombrables moniteurs techniques et informatiques. Faut-il aussi rappeler la colossale baisse de consommation liée à l’éclairage, grâce en particulier aux lampes et tubes LEDS. Le combat contre les énergies fossiles est très décalé et bien peu pertinent face à l’évolution constante de la science et des techniques, et va même parfois dans un sens négatif sur de nombreux points.

Source DVSM

 

A voir

le commerce de détail doit d’abord être attentif à chacun des…détails.

Avant de cerner ce qui génère le trafic, identifier ce qui contribue à le ralentir reste l'analyse prioritaire parfois trop longtemps oubliée.