Accueil / Actualité / Mobilités, les analyses étranges, voire trompeuses, des statistiques à propos du 80-90…

Mobilités, les analyses étranges, voire trompeuses, des statistiques à propos du 80-90…

La récente envolée médiatico-politique à propos du bilan 2019 soulève une interrogation essentielle. L’interprétation colorée des chiffres sert-elle réellement la sécurité…?

DVSM, 11 février 2020. C’est plutôt un bon point, 90 ou 80, avec ou sans les radars, la mortalité routière reste globalement stable (sauf en ville, l’emballement trottino-vélo aidant). Les commentaires, seraient-il puisés dans le quasi mensonge, d’un gouvernement qui veut à tout prix démontrer ses bons résultats, sont à la limite de l’imposture. Quiconque roule sur nos routes peut constater que peu de choses ont changé dans l’allure des véhicules, une immense majorité d’individus circulant « à leur main ». Régulièrement dépassés par quelques inconditionnels qui n’en ont rien à faire des limitations comme du raisonnable, et foncent…!

Avec entre 40 et 50 millions de véhicules circulant quotidiennement sur les routes et autoroutes, tout habitué des statistiques a forcément conscience des proportions très faibles des décès enregistrés. On « joue » désormais sur des valeurs minimales. Ce qui ne diminue nullement ni la gravité du bilan, ni la farouche et légitime volonté de le voir réduit, ou même flirter avec un zéro absolu bien improbable. Pour aller plus loin dans un résultat satisfaisant, il faudrait tabler sur des analyses pointues susceptibles d’établir d’une manière incontestable les causes de chaque accident. Et obtenir et surtout diffuser largement ce qui ressort des circonstances génératrices de pépins. Lesquelles ne peuvent en aucun cas se limiter à des vitesse empiriquement jugées excessives comme si, à partir d’une certaine vitesse, l’auto se désintégrait ou entrait en collision avec le premier autre véhicule venu. Tout accident de voiture résulte de causes multiples, incluant le comportement du conducteur, un ou des événements imprévus sur le trajet, des facteurs mécaniques, les structures routières, etc.

Source DVSM

A voir

Drones, joujoux devenus en 10 ans des outils modernes aux usages multiples, ils prolifèrent.

L'idée selon laquelle les drones auraient été inventés pour se distraire et faire la fortune de Parrot est peut-être inexacte. Enfin, presque...