Accueil / Actualité / Mobilités nouvelles, à ne surtout pas jeter avec l’eau du bain écolo…

Mobilités nouvelles, à ne surtout pas jeter avec l’eau du bain écolo…

Ne semblant briller que par leur propulsion électrique supposée non polluante, les nouveaux véhicules dissimulent bien d’autres qualités innovantes. La preuve en vidéo…

DVSM, 23 septembre 2019. On en voit surgir de tous les côtés, sur la chaussée, sur les trottoirs, le long des plages, pas toujours pilotés par des utilisateurs que la prudence préoccupe. Ils vont aussi se retrouver en vedettes du salon Autonomy* sous l’emprise selon nous très restrictive de l’incontournable qualification de mobilité « urbaine ». Campagnards, circulez, il n’y aurait rien à voir…!

Erreur. Outre les batteries qui leurs servent de réservoirs énergétiques, des atouts très intéressants y sont (presque) cachés. L’un d’eux est cette aptitude à trouver l’équilibre que tout très jeune apprenti cycliste voit initialement comme une sorte de redoutable défi. Si n’importe quel bambin réalise vite que faire du vélo n’a rien de sorcier, l’approche de quelques nouveaux éléments de cette mobilité par des adultes en bonne forme (et parfois, bonnes formes…) avait remis en redoutable place cette hantise de se casser la g…! Voilà que cela change. Regardez bien les « Noonrider« . La machine se charge de l’essentiel de sa stratégie « anti-chute ». Spectaculaire…!

On se prend à rêver d’une exploitation autre qu’urbaine. Peut-être pas (pas encore) pour tracter une charrette à foin,** mais au moins de bourg en bourg, ou du bourg au boulot. Dans cette mobilité qui se transforme sous l’influence du numérique et de la génération smart, apparaissent aussi les automobiles (autre domaine, mêmes élans novateurs) dotées de dispositifs de freinage pour éviter les collisions, d’autres permettant de rester automatiquement dans une file de circulation, tandis que la lecture des panneaux devient courante… Le mélange médiatiquement onctueux de ces véritables modernismes dans la pataugeoire écolo-politique (surtout mise en avant pour la conquête de sièges électifs) ne revient probablement pas à leur rendre service.

* AUTONOMY 2019, Salon des Mobilités Urbaines, 16-17 octobre, Grande Halle de la Villette, à Paris (France). 

** Il existe de très nombreuses attentes dans tout ce qui pourrait véhiculer petites, moyennes et lourdes charges, sur de petites (jardin), moyennes et plus longues distances, automatiquement et sans effort. Inimaginable, on attend encore la « smart-brouette »…!

Source DVSM

A voir

Enceintes connectées, vrai succès ou optimisme un peu forcé sur le sujet…?

On ne parle que d'elles (ou d'eux, si qualifiés d'assistants vocaux...) et pourtant, leur taux de possession restait assez modeste, à la veille de l'été....