Accueil / Actualité / Le monde est toujours plus connecté, et ça n’est pas terminé

Le monde est toujours plus connecté, et ça n’est pas terminé

Le rapport annuel de l’ITU, l’organisme international des télécommunications (Measuring the Information Society Report) l’affirme de manière claire et nette : le monde est chaque jour plus et mieux connecté. Les progrès sont encore tout à fait possibles. L’ITU affirme ainsi que ‘’ le secteur privé se voit offrir des opportunités considérables pour adjoindre au réseau les personnes non connectées.’’ Et d’ailleurs, les équipementiers et les opérateurs mettent les bouchées doubles pour couvrir la planète. « Les résultats de cette année démontrent que l’ensemble des 175 pays membres de l’ITU ont amélioré leur niveau de couverture » a affirmé Brahima Sanou, directeur du département Développement de l’ITU. Des progrès sensibles sont constatés dans les réseaux mobiles permettant « à des millions de personnes de s’adjoindre à la société de l’information. »  Selon l’ITU 95% de la population mondiale vit aujourd’hui dans une zone couverte par un réseau de télécommunication mobile. Il faudra cependant déployer massivement des réseaux 3G ou 4G pour que la majorité des terriens accèdent vraiment aux services Internet.

Aujourd’hui, le taux de pénétration s’élève à 47,1%.  L’ITU déplore d’ailleurs les efforts insuffisants des gouvernants pour améliorer la situation. En revanche, l’ITU salue la baisse des couts de communications mobiles. Son indice de mesure (100 SMS et 30 appels/mois) démontre une baisse de 20% des factures. Le prix des communications via un réseau fixe est passé de 80 dollars par mois en 2008 à 25 dollars en 2015. Dans le monde, la Corée du Sud reste l’état le mieux connecté de la planète. Avec un indice de connexion de 7,35 points ’Europe domine les débats. Sept pays de la zone Asie Pacifique obtiennent une meilleure note (7,5) mais des progrès sont encore nécessaires pour les 27 autres pays de la région. L’ITU souligne les progrès considérables dans certains pays sud-américains dont la Bolivie et le Mexique.  En moyenne, l’indice mondial s’élève à 4,94. L’Afrique est sérieusement à la traine avec une moyenne régionale de 2,48 points.

iiiitu-1

Enregistrer

A voir

Autonomy_350

Les transports modernes reviennent bientôt

Le succès de la première édition incite les organisateurs à remettre le couvert.