Accueil / Actualité / La moralité du Français n’est pas formidable. Celle de la Française non plus

La moralité du Français n’est pas formidable. Celle de la Française non plus

Rien de tel qu’une petite étude pour faire parler de soi. Le nouveau site de rencontres Daylov.com vient ainsi de commanditer à l’IFOP une étude sur ‘’l’extraconjugalité au féminin’’.  Autrement dit, nous allons tout savoir sur l’infidélité des Françaises. Pour être certain de son coup, l’IFOP a sondé précisément 3406 femmes, un échantillon suffisamment large pour réduire à l’extrème la marge d’erreur. Le tiers des femmes reconnait avoir été  infodèle. Le chiffre enregistre une progression du phénomène. Elles n’étaient que 24% en 2001 et 10% en 1970 à pouvoir en dire autant.

L’IFOP affirme qu’un homme sur deux a eu des relations sexuelles avec quelqu’un d’autre que sa partenaire. 4% des femmes en couple admettent tromper actuellement la personne avec laquelle elles sont en couple aujourd’hui, soit environ650 000 femmes. Elles sont en revanche 16% à avoir déjà trompé au moins une fois leur partenaire actuel depuis qu’elles ont entamé une relation avec lui. Quatre millions de femmes se disent disposées à l’infidélité.

Les deux-tiers le feraient déjà pour des raisons purement physiques, 55% par amour et 50% parce qu’elles se sentent délaissées par leur conjoint. Et preuve que Daylov.com a un bel avenir devant lui, 42% des femmes potentiellement infidèles pourraient rechercher un partenaire sur un site de rencontres. Il faudra (68%) qu’elles soient certaines du caractère anonyme de leur recherche et que le site soit gratuit pour les femmes (56%). La présence de modérateurs (57%) est également un prérequis.

day-l-

 

Enregistrer

Enregistrer

A voir

x-500

L’iPhone X menace d’être un bide

Si l’on en croit les observateurs de la logistique de Seeking Alpha...