Accueil / Actualité / Nervosités : Ah…! Cette grande distribution… Des hypers si mal aimés…! Quoi que…

Nervosités : Ah…! Cette grande distribution… Des hypers si mal aimés…! Quoi que…

Ils sont l’objet de toutes les attaques possibles. Certains semblent hésiter entre les qualifier de voyous prédateurs ou de destructeurs du commerce. Mais lorsqu’une firme étrangère lorgne sur les actifs de l’un d’entre eux, un curieux geste réflexe protecteur est instantané.

 DVSM, 18 janvier 2021. « Touche pas à mon enseigne…! » Il n’aura fallu que quelques heures pour que non seulement un éminent ministre monte au créneau et mais aussi prévienne. Racheter cette entreprise qui est une création française, qui a imaginé, le rappelle-t-on, le concept de l’hypermarché, qui possède plus de 12.000 magasins dans le monde, qui donne du travail à plus de 300.000 personnes, pas question…! Et d’ajouter à toutes fins utiles que des armes juridiques seraient prêtes à servir de remparts. On hésite moins à aller vite que pour les virus. Et même vite en besogne. Le ton est donné, mais il comporte une contradiction. Notre noble et fière patrie ne conteste pas son vif désir de voir nos groupe aller faire leur marché en acquisitions hors frontières, tout en ne voulant pas entendre parler de la moindre opération dans le sens inverse. Ce n’est plus de la stratégie, cela ressemble à un fantasme aux relents quasi impérialistes.

Pendant ce temps, les responsables et les collaborateurs de cette grande distribution peuvent se sentir soudain réhabilités. Que n’ont-ils entendu ces temps derniers à leur propos, et pas seulement dans une ambiance pandémique…! Ils auraient démoli le commerce de centre ville…!* Ils auraient généralisé les produits de mauvaise qualité d’origines diverses au détriment des irréprochables productions de nos belles campagnes…! Et encore bien d’autres griefs, au point que l’expression « grande distribution » est presque devenue une insulte.

Restent quelques questions. En voici deux. Par exemple, s’est on interrogé sur le fait de savoir si ce rapprochement aurait pu avoir des avantages pour le Groupe Carrefour…? De sources diverses, il semble que du côté de la direction de l’entreprise, la vision était moins courroucée, d’autant qu’entre des restructurations nécessaires et les dégâts du Covid, toute bouffée d’oxygène serait bonne à prendre. La vitesse, voire précipitation, dans la réaction du ministre serait-elle, ne serait-ce que très partiellement, motivée par le souci d’une image de défenseur qui pourrait servir, au cas où, mieux que celle d’un dirigeant ayant accepté sans broncher une opération venue d’outre-Atlantique…? Il reste que pour éviter à des entreprises de notre terroir de se voir convoiter quand la conjoncture est grisâtre, le mieux ne serait-il pas de leur alléger quelques fardeaux, fiscaux, réglementaires, etc…

* Non, les seuls responsables de la chute du commerce de centre ville sont les municipalités qui n’ont pas su composer avec le phénomène socio-démographique d’ampleur né de l’après-guerre.

Source DVSM

 

A voir

Autos électricques, tout feu tout flamme chez Hyundai. 82.000 rappels de véhicules…

C'est encore un "coup" de ces batteries, décidément bien peu disciplinées. Coup de feu, en vérité, qui souligne à nouveau le pari osé de l'électrique en auto....