Accueil / Actualité / Nissan teste les systèmes cellulaires au Japon

Nissan teste les systèmes cellulaires au Japon

Dans le cadre de sa vision Nissan Intelligent Mobility, le constructeur s’associe à plusieurs leaders des télécom afin de tester en conditions réelles, au Japon, cette technologie fondée sur les futurs réseaux 5G.Nommée C-V2X (Cellular – Vehicle to Everything / Véhicule communicant avec tout via réseau mobile), cette technologie permet le développement des communications directes Véhicule à Véhicule (V2V), Véhicule à Infrastructure (V2I) et Véhicule à Piétons (V2P), ainsi que des opérations Véhicule à Réseau (V2N). Nissan, Continental, Ericsson, NTT Docomo, OKI et Qualcomm Technologies.

L’objectif est de confirmer et de démontrer les bénéfices de la C-V2X, qui repose sur des technologies de communications directes définies dans les spécifications de la version 14 du projet de partenariat de troisième génération (3GPP). Ces essais ont été pensés pour mesurer les améliorations potentielles des communications directes C-V2X sur les bandes 5 GHz en matière de portée, de fiabilité et de latence. Les essais C-V2X ont également pour but de démontrer les avantages complémentaires des communications réseau LTE-Advanced (LTE-A). Les résultats contribueront au développement de l’écosystème en fournissant des données pertinentes aux différents intervenants, parmi lesquels les entreprises du STI et les agences gouvernementales. En ligne de mire : la révolution des véhicules connectés et le déploiement de la New Radio (NR) 5G, futur standard des réseaux mobiles mis en place dans le 3GPP.

Outre sa complémentarité avec d’autres systèmes d’aide à la conduite, tels que les radars, les lidars et les caméras, le C-V2X offre une fonctionnalité de détection en non ligne de vue (Not Line of Sight ou NLOS) à faible latence avec une portée plus grande et des capacités de Cloud. Il a également été conçu pour améliorer les capacités du véhicule à voir, entendre et communiquer Y compris dans les intersections sans visibilité. Le lancement des essais est programmé en 2018. Les cas à l’étude ont été conçus principalement autour des communications directes Véhicule à Véhicule (V2V), Véhicule à Infrastructure (V2I) et Véhicule à Piétons (V2P), ainsi que des opérations Véhicule à Réseau (V2N) pour des communications longue portée sur des zones couvertes par les réseaux mobiles avec accès Cloud.

 

NISSSSSSS-1-

A voir

N’existerait-il pas une certaine France de la flemme…?

D'éminents responsables politiques osent dire des choses qui fâchent...