Accueil / Actualité / Notebooks, combien de temps l’embellie « virale » pourrait-elle encore durer…?

Notebooks, combien de temps l’embellie « virale » pourrait-elle encore durer…?

Sur toute la surface du globe, les mesures sanitaires ont conduit à multiplier les recours au télétravail. La puissante remise à niveau des équipements devenue nécessaire et stimulante pour les ventes ne sera pas éternelle.

 DVSM, 25 janvier 2021. Les statistiques arrivées dès les premières semaines de janvier ne peuvent être que des estimations. D’une part, le délai de récupération des données est bien trop court et par ailleurs, les chiffres collectés le sont par voie déclarative (rien de comparable avec ce que donnent des procédures de panelistes s’appuyant sur le recueil de ventes réellement effectuées). Il n’en est pas moins vrai que ces informations sur la large famille des ordinateurs et assimilés mettent en lumière un véritable pic observé en fin d’année, sans doute moins lié aux achats « cadeaux » qu’aux contraintes issues de la seconde vague de contamination.

IDC, en incluant desktops, notebooks et stations de travail, estime à 26,1% la progression des ventes pour le quatrième trimestre 2020, ce qui porte la croissance annuelle globale en volume à 13,1%. Pas moins de 91,6 millions de pièces ont été vendues au cours des seuls trois derniers mois de l’exercice. Gartner, pour un total de seulement 79,4 millions de pièces, en estime que la croissance est de 10,7 % par rapport à la même période de 2019, et de 4,8 % pour l’ensemble de l’année. Le périmètre mesuré par cette société d’études est différent de celui d’IDC, puisqu’il n’intègre « que » les PC de bureau, les notebooks, et les ultra mobiles (genre Surface de Microsoft).

Il ne peut être tiré comme enseignement que cet effet aura inéluctablement son lendemain, une période au cours de laquelle il faut s’attendre à une stabilisation, voire même quelques régressions, dans la ligne de ce qui s’observait avant l’apparition du virus. Sans toutefois pouvoir s’inscrire dans une parfaite continuité avec le passé, puisque le maintien probable d’une part de télétravail dans l’ensemble de l’activité économique pourrait engendrer un rythme de renouvellement plus soutenu.

Source DVSM

A voir

TV et écrans : l’incurvé a-t-il une chance de survie hors quelques niches… juteuses…?

Grande idée mais petit destin...! Difficile à mettre au point et fabriquer, ce composant n'a pas trouvé son public....