Accueil / Actualité / Nouveau « Festival du Son », entre perspectives et interrogations…..

Nouveau « Festival du Son », entre perspectives et interrogations…..

La version rebaptisée « Paris Audio Vidéo Show » n’a pas attiré autant de visiteurs que l’édition 2017. Justifiées, les angoisses…?

 DVSM, novembre 2018 – Il y a pile un an, le SPAT, société jadis organisatrice du FIS, Festival Son et Image (Vidéo)* annonçait un superbe record de fréquentation, avec en deux jours, au seul Novotel Tour Eiffel, le cap des 10.000 entrées franchi (Relire ici). La toute nouvelle formule (qui renoue largement avec l’ancienne tout en l’enrichissant…) pourrait paraître décevante, aux yeux de certains. Mais avec près de 6.000 entrées (un peu plus de 5.800), le score n’a rien de catastrophique. Il s’agissait d’une session de transition, avec un changement de patronyme. Petite larme sur l’antique Festival (sans doute définitivement oublié) mais pas de réel chagrin. Mieux, ou pire, et au risque de recevoir quelques critiques de la part des enseignes, c’est même un seuil honorable quand on mesure à quel point la distribution, dans son ensemble (excluons Boulanger de cette salve), ces lignes de produits sont pour l’essentiel stupidement et pitoyablement ignorées.

Comme si, chez les consommateurs, écouter de la musique dans de (vraies) bonnes conditions n’avait plus aucun attrait.

Dans sa double localisation (ce qui n’est objectivement pas un atout), plus de 250 marques ont été vues et entendus en démonstration, épaulées par des conférences, des animations… L’espace gagné a aussi, et même surtout, permis de faire découvrir des expériences exceptionnelles.

Le PARIS AUDIO VIDEO SHOW 2019 se tiendra les 19, 20 et 21 Octobre 2019, au NOVOTEL Paris Centre Tour Eiffel et au NEW CAP Event Center. (Ouverture au public les Samedi 19 et Dimanche 20 octobre, journée professionnelle le lundi 21 Octobre 2018). On a déjà verrouillé ces dates importantes.

Source DVSM

 

A voir

JEU VIDÉO, il est trop tard pour pleurer sur le lait renversé….

Les instances françaises du jeu vidéo voulaient que cette activité soit fermement soutenue en hauts lieux. Ont-ils été entendus...?