Accueil / Actualité / Nouvel avis de tempête chez Xiaomi

Nouvel avis de tempête chez Xiaomi

Après le refus de publier les chiffres de vente, le départ d’Hugo Barra est la deuxième très mauvaise nouvelle chez Xiaomi. Après avoir dirigé les opérations d’Android, vice-président de Google, Hugo Barra avait cédé aux sirènes du constructeur chinois où il a passé trois années comme vice-président de ‘’l’Apple chinois’’. Le Brésilien a expliqué son mal du pays pour justifier son départ, même si a priori, il résidera plus près du Golden Bridge que du Corcovado. Hugo Barra aura tout de même engrangé la coquette somme de 45 millions de dollars chez Xiaomi. Peu importe. Ce qui reste certain est que l’homme n’a pas réussi sa mission d’internationaliser le constructeur chinois. Xiaomi marque d’ailleurs le pas.

Après avoir littéralement inventé un modèle de développement, le constructeur s’est vu dépassé par des marques sorties littéralement du néant comme Oppo et Vivo qui proposent aux consommateurs (essentiellement chinois) des modèles joliment désignés, bien équipés à des tarifs au ras du plancher. Ces stratégies de prise de part de marché portent leur fruit. Par exemple, le nouveau smartphone sous licence Nokia, fabriqué par les chinois de HDM a été vendu sur Internet à un million d’exemplaires en une seule minute ! Ajoutons que l’implantation internationale de Xiaomi a été fortement perturbée par des soucis d’organisation et de logistique.

xia-2

 

Enregistrer

Enregistrer

A voir

distri-1-

Distree#Connect revient en avril

La deuxième édition du salon des objets connectés se tiendra les 24 et 25 avril au Carrousel du Louvre.