Accueil / Actualité / Une nouvelle tuile tombe sur SFR

Une nouvelle tuile tombe sur SFR

Patrick Drahi ne mécontente pas seulement ses salariés et ses concurrents.

Un actionnaire minoritaire du groupe, les financiers de CIMA, actionnaire minoritaire de SFR, a déposé une plainte viennent de déposer une plainte contre plusieurs décisions de la direction du groupe pour des « conflits d’intérêts ». L’affaire est portée devant le TGI de Paris. Cité par l’Agence France Presse, le conseiller juridique de CIMA, Maitre Julien Visconti a expliqué : « La gestion de SFR depuis l’arrivée d’Altice à son capital est régulièrement entachée de conflits d’intérêts. » CIMA n’aime pas du tout l’abandon de la marque SFR au profit de la marque Altice qui appartient en propre à Patrick Drahi.

Celui-ci pourra ainsi demander des royalties à son propre groupe pour son exploitation commerciale. CIMA reproche également à la direction du groupe d’avoir pioché dans la caisse de SFR pour régler une amende de 80 millions d’euros demandée par l’Autorité de la concurrence à la holding Altice. Enfin, les financiers de CIMA sont furieux du loyer que demande Patrick Drahi à ses propres entreprises pour occuper prochainement des bâtiments encore en travaux et qui (comme la marque Altice) lui appartiennent en propre.  Il faut souligner que toutes ces opérations sont parfaitement légales.

De nombreux chefs d’entreprise sont propriétaires des marques et des immeubles où sont logés leurs sociétés. Joint par l’AFP un porte-parole du groupe a expliqué que « Les opérations qui seraient évoquées dans cette plainte ont été traitées en parfaite légalité et dans le respect des règles de gouvernance applicables. Deux des points évoqués avaient fait l’objet de questions écrites déposées par le fonds CIMA à l’assemblée générale de SFR Group, auxquelles il avait été répondu de manière précise et complète sans susciter aucune réserve de la part du fonds activiste luxembourgeois CIMA. »

PADA-350

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

az-1-

Un nouvel assistant juridique vole au secours des avocats

Deux éditeurs spécialisés des solutions informatiques pour les professions juridiques, s’associent...