Accueil / Actualité / Il n’y a pas que Benoit Hamon pour vouloir taxer les robots

Il n’y a pas que Benoit Hamon pour vouloir taxer les robots

Le candidat socialiste a posé le débat très sérieusement : pourquoi le travail des êtres humains est-il taxé alors que celui des robots ? La question est d’autant plus cruciale que la robotique, matérielle et logicielle est susceptible selon le très sérieux MIT de provoquer la suppression de très nombreux emplois. La proposition de Benoit Hamon a été qualifiée d’irréaliste et de menace sur la compétitivité de l’économie française. Pourtant, même aux Etats-Unis des économistes et des personnalités politiques ont entamé une réflexion approfondie sur le sujet.

C’est notamment le cas de Jane Kim, procureur et l’une des onze conseillères municipales de San Francisco qui envisage très sérieusement de taxer les entreprises robotisées. Le raisonnement de cette personnalité démocrate s’apparente complètement à celui des socialistes français : assurer un revenu universel aux citoyens californiens dont l’emploi a été supprimé au profit de machines. Cette idée semble être très populaire chez les génies de la Silicon Valley. Même Bill Gates, lui-même y réfléchit très sérieusement.  L’homme le plus riche du monde considère que de telles taxes pourraient financer des jobs a priori réservés aux humains comme le service aux personnes âgées.

Parfaitement convaincue par les arguments de Bill Gates, Jane Kim a expliqué à Fast Compagny qu’une taxe sur la robotique permettra à la ville de mieux appréhender les inégalités : « Nous devons favoriser les investissements qui n’exacerbent pas les tensions et les inégalités déjà tellement considérables. Nous refusons de devenir un pays du tiers monde avec un fossé infranchissable entre les très riches et les très pauvres. » L’affaire est d’autant plus essentielle que malgré les centaines de milliers d’emplois très qualifiés de la Silicon Valley, San Francisco est l’une des villes américaines où les inégalités sont les plus criantes des Etats-Unis.

 

ROBOT4-500

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

DROP-1-

Dropbox lance le hors ligne sur Paper.

La nouvelle application mobile Dropbox Paper permet de travailler partout...