Accueil / Actualité / Les opérateurs congolais se goinfrent

Les opérateurs congolais se goinfrent

Selon le site africain CIO, en République Démocratique du Congo (ex-Zaïre) les tarifs de l’Internet ont grimpé brusquement jusqu’à 500% selon les forfaits et les opérateurs.  Les journaux publient par centaines des courriers de lecteurs furieux ou effondrés. Du coup les pouvoirs publics se sont sentis obligés de réagir. Le gouvernement a demandé à l’autorité locale des télécommunications (ARPTC) d’ouvrir une enquête. L’opposition accuse bien entendu le gouvernement et l’ARPTC d’avoir provoqué cette inflation surréaliste.

La Presse est d’autant plus remontée contre les opérateurs mobiles que la hausse de tarifs signe d’après elle ‘’son arrêt de mort’’.  Le 20 juin a été décrété « journée sans presse, sans crédits et sans Internet ». L’ARPTC a demandé aux dernières nouvelles aux opérateurs mobiles d’annuler leurs nouveaux tarifs. Les opérateurs ont répliqué en rappelant que la dernière loi de finances a augmenté de 2 à 3% la redevance annuelle qu’ils payent à l’état, et qu’ils ont dû en conséquence répercuté cette ponction sur leurs tarifs.

AECR2

Enregistrer

A voir

ECARN-1-

la révolution des écrans…

Les écrans OLED en passe de prendre des parts significatives du marché.