Accueil / Actualité / Oracle veut combler le gouffre

Oracle veut combler le gouffre

Parti avec des kilomètres de retard sur Microsoft, IBM, Amazon ou Salesforce, le ténor des bases de données est en passe de louper complètement la révolution du Cloud. De l’aveu même de ses dirigeants, Oracle n’a gagné que 750 nouveaux clients cloud sur l’année en cours, alors que ses camarades engrangent les affaires par dizaine des milliers de contrats. Une opération de croissance externe devenait donc obligatoire pour s’imposer sur un secteur devenu plus que stratégique : vital. Oracle vient donc d’engloutir Dyn l’un des leaders des datacenters. Le grand public a découvert l’entreprise le mois dernier lorsque les serveurs de Dyn ont été submergés par une vague d’attaques informatiques.

Pendant plusieurs heures, il n’était plus possible de se connecter que des sites aussi importants qu’eBay ou Airbnb. Le montant de la transaction n’a pas été révélée. Mais d’un coup, Oracle est devenu un challenger très sérieux.   « La solution DNS de Dyn étend la plate-forme de cloud computing d’Oracle et fournit aux clients professionnels un guichet unique pour l’Infrastructure-as-a-Service (IaaS) et le Platform-as-a-Service (PaaS) »a expliqué Oracle dans un communiqué. Outre les marques déjà mentionnées, l’entreprise de Larry Ellison est devenue le fournisseur de clients aussi conséquents que Twiter, Netflix ou Pfizer.

orac

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

cap-1-

Capgemini lance sa semaine de l’innovation

Du 25 au 29 septembre, dans 24 villes de 14 pays, la SSII organise sa huitième ‘’Capgemini Week of Innovation Networks’’.