Accueil / Actualité / Où va Uber ?

Où va Uber ?

La ville de Londres vient purement simplement retirer sa licence d’exploitation au géant du VTC.

Le motif est assez mystérieux : « Uber ne remplit pas les exigences imposées pour ce type de service. » En fait les litiges et procès qui opposent Uber et ses chauffeurs ont eu raison de la bonne volonté du Transport for London (Tfl). Comme toujours, Uber considère que ses chauffeurs sont des travailleurs indépendants. Alors que l’administration affirme qu’Uber est et doit se comporter comme un employeur à part entière.

Après cinq années de présence, le 30 septembre prochain, les services d’Uber seront purement et simplement interdits dans la capitale britannique. Les 40 000 chauffeurs londoniens qui tentent de joindre les deux bouts avec ce travail avaient mis la pression sur Uber pour améliorer leur situation, n’en demandaient surement pas tant.  Les autorités du TfL (Transport for London) expliquent qu’en cinq ans, le nombre de VTC est passé de 65 000 à 116 000, ce qui a entrainé un gonflement des effectifs administratifs nécessaires pour traiter les dossiers et surveiller l’activité des chauffeurs, y compris dans la rue.

Pour parer à cette inflation, Le TfL a décidé d’augmenter les frais de licence. Une compagnie de moins de 10 véhicules devra acquitter 2 000 livres pour cinq ans, une autre qui gère plus de 10 000 véhicules comme Uber devra acquitter 2,9 millions de livres pour cinq ans.  Uber annonce vouloir faire appel de la décision de l’administration municipale, mais rien ne dit que l’entreprise aura gain de cause.

UB430

 

 

Enregistrer

Enregistrer

A voir

keyboa-380

Le marché des PC prend une nouvelle claque

Le pire est que les opérations de promotion habituelles à cette époque de l’année, comme la rentrée des classes n’ont eu aucune influence sur le commerce.