Accueil / Actualité / Paradoxe allemand, outre-Rhin, la fibre de l’événement tient toujours bon…!

Paradoxe allemand, outre-Rhin, la fibre de l’événement tient toujours bon…!

La France ne cesse de s’auto congratuler pour ses aptitudes exceptionnelles à attirer le « tourisme », au sens large et donc intégrant le volet professionnels. Et pour de simples raisons, nos amis allemands réussissent là où l’Hexagone patine.

DVSM, 6 mai 2022. Par ordre d’entrée en scène, c’est le célèbre « Hi-End Munich qui va, en ce printemps, être le premier à animer un segment des loisirs électronisés, celui de la restitution musicale de haute qualité. Dans le cadre du MOC Munich, du 19 au 22 mai prochains, la High End Society va ranimer une flamme que le virus avait fait un moment vaciller. L’organisateur souligne avec assiduité et tout au long des saisons, à l’aide d’un flot parfait de communiqués, les points clés et moments forts de son prochain rendez-vous (ce qui manque à certains…). Celui-ci, cette année, est bien au concret. Avec plusieurs dizaines de milliers de visiteurs, et des rendez-vous aussi entre professionnels, ce rendez-vous pour lequel est courageusement revendiqué un statut de « plus important au monde », la tenue de ce High End rappelle que si nous ne sommes plus dans les « grandes heures » de la haute fidélité, il reste des amateurs de musique bien perçue, ce qui veut évidemment dire nettement mieux que sur une petite enceinte connectée, certes d’un concept non déméritant, mais conçue pour autre chose qu’une écoute envoûtante de l’Aragonaise (l’une ou l’autre, selon préférence) ou de l’ouverture de Tannhäuser. Voire (et entendre) du Duke Ellington, ou la pluie « claquettante » d’un chanteur poète venu de la ville rose… La terre teutonne serait-elle la seule à nourrir des amateurs de ce genre…? Non, bien sûr. Mais elle abrite toujours ce moment stimulant, notamment pour ceux qui vendent de cette musicale reproduction.

Côté jeu, La France est moins en peine. Grâce à un marché solide et surtout une organisation professionnelle (le SELL) qui n’a jamais relâché le moindre effort, le jeu vidéo va dès les 2 à 6 novembre 2022 renouer avec l’organisation de son rendez-vous parisien, Paris Games Week coiffé de la nouvelle identité visuelle de son syndicat. Mais à Cologne, du 24 au 28 août, va revivre, là aussi au concret « non virtuel du tout » (mais avec quand même ses éléments en ligne), l’édition 2022 de la Gamescom. Finalement assez peu de temps avant l’ouverture des halls de l’IFA du même présent millésime.

Plusieurs raisons permettent d’expliquer cette fertilité d’outre-Rhin pour les expositions. Celle-ci s’appuie d’abord sur une longue histoire, dans laquelle les régions (ou « landers ») et leurs métropoles ont depuis des décennies misé sur cet moteur très efficace de l’activité locale, avec une concurrence fébrile de tous les instants et pour tous les détails. Par ailleurs, l’Allemagne est le premier marché de l’UE, ce qui tend à lui donner un profil de lieu par défaut. Enfin, il faut noter que les manifestations qui tiennent encore leur rôle (face à d’autres qui ont disparu) sont épaulées par un large apport de visiteurs grand public.

Source DVSM

A voir

CHERRY ET LE LABEL ECOLOGIQUE BLAUER ENGEL

Le « Blauer Engel » est le label écologique le plus connu en Allemagne et sa création remonte à 1978 (une première mondiale).