Accueil / Actualité / Parrot reprend la voie des airs

Parrot reprend la voie des airs

Dominé outrageusement par le chinois DJI, Parrot veut réagir avec un nouveau drone, l’ANAFI.

L’appareil a nécessité deux années de développement et a mobilisé toutes les ressources internes de Parrot en matière de drones.  Selon le communiqué de presse : « Nous avons pris en compte les retours utilisateurs pour répondre à quatre besoins essentiels : La qualité des images, les performances de vol, le repliement et la facilité de pilotage et d’utilisation du logiciel. »

L’ANAFI prétend être un drone ultra portable, compact, robuste, léger et pliable avec un système de charge USB-C. Il possède une caméra 4K HDR avec zoom, un capteur 21MP, un système de stabilisation sur 3 axes ave une caméra pivotant verticalement sur 180° et un zoom sans perte jusqu’à x2, 8.  La caméra est équipée d’une lentille grand angle (110°) avec 2 lentilles asphériques conçue pour limiter la lumière parasite et les aberrations chromatiques, quelles que soient les conditions de luminosité.

Il s’agit d’ailleurs d’une première qui autorise des prises de vue spectaculaires. L’ANAFI possède une autonomie de vol de 25 minutes grâce à un design bio-inspiré et une batterie intelligente. Enfin, l’ANAFI est piloté via une nouvelle application intuitive avec des mouvements automatisés du drone et de sa caméra. Le drone se plie et se déplie pour faciliter son transport. L’appareil pèse 320 grammes.

Ses quatre bras se plient et se déplient en moins de trois secondes. Il est vendu avec une housse de transport au prix de 700 euros. Un tarif sans doute trop élevé pour le grand public, mais qui convient bien aux nouvelles ambitions du constructeur dans le monde professionnel.

 

A voir

Huawei démocratise la reconnaissance faciale

Le constructeur chinois avait équipé son dernier modèle le P20 d’un module de déverrouillage par reconnaissance faciale.