Accueil / Actualité / Mais où sont passés les clients SFR ?

Mais où sont passés les clients SFR ?

La publication des résultats trimestriels montre des indices favorables pour au moins trois des quatre grands opérateurs français, Bouygues Telecom, Free et SFR. Nous attendons les chiffres d’Orange.

SFR, le deuxième opérateur français affiche un large sourire officiel. Le chiffre d’affaires a augmenté à 2,8 milliards d’euros contre 2,7 en 2015. Le revenu moyen par client (l’ARPU) prospère de deux nouveaux euros à 37,3 euros, et SFR est fier d’annoncer des investissements considérables dans la modernisation de son infrastructure réseau (536 millions d’euros). Tout ceci serait parfait si dans le même temps SFR ne subissait pas une véritable hémorragie de sa clientèle. L’opérateur reconnait avoir perdu 800 000 clients depuis un an : 630 000 sur les mobiles et 75 000 sur le fixe. La dette ressemble au tonneau des Danaïdes à 15 milliards d’euros. SFR est également l’objet de critiques et d’attaques de toute part. Les associations de consommateurs rappellent que le service client est juste lamentable, sans parler des problèmes de réseau, de la colère des salariés licenciés massivement et des condamnations en justice notamment pour publicité mensongère. SFR a ainsi augmenté d’office la facture de ses clients en leur imposant de nouveaux services. Un coup gagnant à court terme mais qui risque encore d’accélérer l’hémorragie de sa clientèle. Le seul motif de satisfaction provient du recrutement de 44 000 abonnés aux services fibre ce trimestre.

Bouygues remonte la pente
Le premier annonce un profit net de 57 millions d’euros sur les neuf premiers mois de l’année. Si l’on se souvient des cinquante millions de perte encaissés par l’opérateur l’année dernière pour la même période, Bouygues Telecom respire un grand bol d’air. Son CA grimpe de 6% à 3,5 milliards d’euros. L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) progresse de 23,3% à 697 millions d’euros. Les ventes de l’opérateur ont augmenté (de 7%)pour le cinquième trimestre consécutif.  Bouygues profite aussi de la  » prise en compte de 65 millions d’euros de charges non courantes essentiellement liées à la mise en œuvre du partage de réseau avec le groupe SFR et de 56 millions d’euros de plus-value liée à la cession de 230 pylônes à Cellnex. » Mais surtout, Bouygues Telecom peut se réjouir de reconquérir des parts de marché. L’opérateur a séduit 770.000 nouveaux abonnés mobile depuis le début de l’année dont 227.000 au troisième trimestre. L’opérateur compte maintenant 12,7 millions d’abonnés au 30 septembre, dont 6,5 pour la 4G. Bouygues Télécom améliore aussi son score en téléphonie fixe, avec aujourd’hui un peu plus de trois millions de clients, soit 215 000 de plus qu’il y a un an.

Free grand gagnant du trimestre
Bouygues est satisfait, mais sans conteste, Free ramasse la mise.  Sur le troisième trimestre, le trublion des télécommunications a gagné 400 000 nouveaux abonnés pourses offres fixes et mobiles.  Le solde du recrutement net se monte à 305 000 abonnés. Free gère désormais 12,39 millions d’abonnés à ses services mobiles, dont 5,3 millions en 4G. Les services fixes comptent 6,32 millions d’abonnés.  Sur les neuf premiers mois 2016, le CA de plus de 6% à 3 480 millions d’euros, contre 3 271 millions d’euros au 30 septembre 2015. Cette croissance est principalement tirée par les activités mobiles dont la hausse est de plus de 11% à près de 1,5 milliard d’euros. Les activités fixes progressent de 3%, pour s’établir à près de 2 milliards d’euros. Les clients apprécient massivement les forfaits à 20 euros comprenant le roaming vers de très nombreux pays dont ceux de l’Union Européenne et l’Amérique du Nord. Enfin, si SFR fait l’unanimité contre lui, Free rappelle sans fausse modestie que selon la dernière enquête de satisfaction réalisée par le magazine « 60 millions de consommateurs », l’opérateur obtient un taux de satisfaction global de 95% sur les services de téléphonie mobile et de 92% sur les services d’accès à Internet fixe.

 

sf

 

 

Enregistrer

Enregistrer

A voir

mistfly-1-

MisterFly gagne ses quartiers de noblesse

Spécialiste de la réservation de voyages en ligne, MisterFly a gagné le Pass French Tech, le programme national qui accompagne les jeunes entreprises en hyper-croissance.