Accueil / Actualité / PayinTech fait fortune

PayinTech fait fortune

La fintech PayinTech, spécialiste du paiement « cashless », a levé 4,5 M€ en série A au cours de l’année 2017.

L’investisseur de référence du tour est la Caisse des Dépôts qui entre au capital à hauteur de 2,5 M€. Après avoir créé à 20 ans une première fintech en 2010 sur le campus d’HEC Paris, Bertrand Sylvestre-Boncheval et Jean-Rémi Kouchakji lancent en 2013 PayinTech : le système de monnaie privée « cashless », ou « marketplace physique » pour les structures du tourisme, du sport et des loisirs. PayinTech avait déjà réalisé une première levée de fonds en 2015 de 1,1 M€ en faisant entrer à son Capital Fa Dièse d’une part et CapDecisif Management via le Paris Region Venture Fund (PRVF, précédemment FRCI) d’autre part.

Ce tour d’amorçage a permis à PayinTech d’imposer sa plateforme de paiement physique sur le marché français du tourisme, du sport et des loisirs. Plus de 200 structures publiques et privées sont devenues clientes de PayinTech en 18 mois, notamment des campings, des stades et des parcs de loisirs pour atteindre fin 2016, 20 millions d’euros de flux annuels.

Pour les dirigeants-fondateurs : « Cette nouvelle levée de fonds en 2017 devrait permettre à PayinTech de répliquer à grande échelle sa plateforme technologique auprès des opérateurs du tourisme, du sport et des loisirs. Depuis la réalisation de l’opération mi-2017, nous avons doublé la taille de la société afin de répondre à la forte demande du marché. Ainsi des opérateurs majeurs du tourisme tels que Pierre & Vacances Center Parcs, le Comité Régional du Tourisme d’Ile de France ou les stations de ski de la Compagnie des Alpes sont désormais nos clients. Par ailleurs, nous adressons des opérateurs à l’international dans aujourd’hui plus de 10 pays, en Europe mais également aux Philippines, en Polynésie, au Maroc, au Mali, au Burkina Faso, au Mozambique et au Congo. Enfin, nous avons renforcé notre équipe Produits et sommes désormais en mesure de proposer, une plateforme à l’état de l’art technologique répondant aux nouveaux enjeux et aux dynamiques futures des destinations touristiques de premier plan ».

pay1

A voir

Quand des drones volent plus bas que les pâquerettes…

Il y a drone et drone. Problème de vocabulaire...