Accueil / Actualité / Une phase de conquête qui s’achève ?

Une phase de conquête qui s’achève ?

La croissance du commerce en ligne plus que jamais tributaire de l’équipement en appareils connectés, lequel plafonne…

Depuis le début du siècle, un phénomène n’a cessé d’alimenter les gazettes en commentaires enflammés pour cette nouvelle forme de commerce passant par Internet : sa progression sans cesse plus vigoureuse. Comme ce fut le cas pour les hypermarchés il y a trois à quatre décennies, ce nouveau concept de distribution allait, selon certains prophètes, tout dévorer. Sans entonner les refrains qu’affectionne tout rabat-joie, il faut quand même souligner la prépondérance dans cette vive progression du facteur essentiel qui en est à la source. Il s’agit purement et simplement du taux d’équipement des individus en ordinateurs, tablettes et smartphones. Encore une similitude à souligner avec l’ère où l’hyper explosait : il accompagnait la puissante vague d’équipement des ménages en automobiles. On allait à l’hyper en voiture, on y va par le net. Oui, mais…

Le pourcentage de la population équipée de mobiles et assimilés frôle désormais la saturation. Des reculs sporadiques ont été remarqués depuis plusieurs saisons dans les ventes globales de smartphones. L’analyste Gartner dévoilait il y a quelques jours des progressions probables pour le trio communicant -téléphone, tablette, PC) de l’ordre de 2% sur les trois ou quatre exercices à venir, au niveau mondial, ce qui implique la prise en compte de progressions plus fortes dans des pays en développement, et donc moindres ailleurs.

En Occident, il va donc falloir se contenter des renouvellements pour animer les marchés du hardware, réalité désormais sagement admise. Ce qui n’est par conséquent pas favorable à de nouvelles fortes progressions de ce e-Commerce et d’ailleurs, des indices démontrent que cette analyse a déjà été faite chez des acteurs majeurs de cette activité. Les envies d’acquisitions de groupes de commerce physique de la part de spécialistes du on-line tels qu’Amazon nourrissent les rumeurs les plus vertigineuses, fondées ou non. La société de Jeff Bezos pourrait-elle faire main basse sur Carrefour.?

Laissons les rumeurs justifiées ou fantaisistes traverser l’éther à leur rythme, et observons plutôt des tendances confirmées. De nombreuses lignes de force dans le commerce au sens large sont en évolution. Et comme de coutume, c’est au moins autant la clientèle qui se transforme que les modèles servant à l’approvisionner. Il se dit que les arbres ne montent pas jusqu’au ciel. Le e-Commerce va-t-il monter plus haut que le cloud ?

Source DVSM

e-com-1-380

 

 

 

A voir

delivr-1-

Deliveroo bat des records de croissance

La société britannique de livraison de repas a été désigné au cours de la 17ème édition du Technology Fast 500 EMEA...