Accueil / Actualité / Photo ou photos, un pluriel singulièrement fort révélateur…

Photo ou photos, un pluriel singulièrement fort révélateur…

Entre la photo et les photos, il semblerait qu’il s’agisse de la même chose.

Erreur, pour les pros de la distribution, la prise de vue pourrait devenir aussi une prise de tête.

 DVSM, octobre 2018 – Cruel monde de l’image…! Jamais les individus n’avaient fait autant de clichés, mais jamais ils ne les avaient réalisés sans le moindre … appareil photo. Dans quelques jours, les portes du Salon de la Photo de Paris, édition 2018, s’ouvriront pour accueillir à nouveau quelques dizaines de milliers de passionnés. Pour eux, attentifs à ce que leur propose « leur » industrie, et à ce qui a été récemment dévoilé lors de la Photokina, les nouveautés se placeront davantage sous le signe de la découverte que de la révélation. Mais pour les autres, la plus grande proportion au sein d’un public pour sa part pas spécialement averti, les actualités photo se sont surtout révélées depuis la rentrée dans le camp des smartphones.

Conformément aux tendances que nous pressentions et avions  soulignées depuis des mois, la plus grande des batailles qui anime le marché de ces mobiles se situe sur le thème de la capture d’images. Pourquoi…? Parce qu’en attendant la 5G, c’est l’un des thèmes les plus simples et les plus intelligibles qui puissent être travaillés. Chacun y va ainsi de ses objectifs multiples, de ses processeurs, de ses effets, autant d’arguments qui semblent bien retenir l’attention des chalands. La réponse de l’industrie historique de la photo n’est pourtant pas sans consistance. Récemment, des étapes extrêmement importantes ont été franchies grâce à des possibilités hier encore non accessibles à l’électronique. Pour la prise de vue (photo comme vidéo) des constructeurs de premier plan ont même donné le jour à ce qui, dans l’avenir, sera perçu comme une véritable nouvelle époque de cette technologie de l’image. Mais face aux utilisateurs non professionnels, il n’est pas certain que ces conquêtes techniques majeures (et par voie de conséquence, conquêtes d’utilisation) soient décryptées à leur juste niveau.

En outre, et selon nos constatation, il y a quelques soucis dans la réactivité du couple industrie-distribution. Difficile en effet de découvrir concrètement, dans les rayons, les modèles les plus récents, alors que les derniers iPhone, Galaxy, Huawei et autres bondissent sur les présentoirs à une cadence de feu d’artifice. Un élément qui, pour des clients voulant faire « des photos », peut les éloigner encore un peu plus du monde de « la photo »… Attention de ne pas gaspiller dans ce genre de détails des possibilités pourtant indispensables face aux consommateurs.

Source DVSM

A voir

Quelle est la définition du O2O ?

Aujourd'hui les magasins sont en pleine mutations, intelligence artificielle, BigData...