Accueil / Actualité / Photo, Salon de Paris, probablement le premier RDV à revenir en mode quasi « normal ».

Photo, Salon de Paris, probablement le premier RDV à revenir en mode quasi « normal ».

Alors que de nombreux événements ont été annulés ou reportés pour cause de confinement, en voici un qui a désormais des chances sérieuses de concrétiser un retour aux conditions usuelles.

 DVSM, 15 juin 2020. Les derniers seront les premiers, dit-on. La formule pourrait s’appliquer au prochain salon de la photo, prévu du 5 au 9 novembre 2020. Bien sûr, on croise tous les doigts disponibles et les autres aussi, cher virus, pouce ! Selon nos informations, le salon reste bel et bien programmé aux dates et dans sa configuration normale*. Ironie du calendrier, ce salon est chaque année le dernier avant les fêtes (et la in d’année) à solliciter l’attention du public et des professionnels, ici dans le domaine de l’image et du numérique (et l’argentique, ne l’oublions pas). Une position d’ultime fin de saison qui aura permis à l’organisateur de « jouer la montre » avant de prendre des décisions irréversibles. Cet organisateur (Comexposium) pourrait bien être du genre chanceux. Dans les innombrables événements inscrits à son actif (et dont beaucoup auront subi les dommages de l’épidémie) il a aura eu le bonheur (si la Photo va bien à son terme) de passer avant, puis après la tornade. Avant avec son rendez-vous pour l’Automobile de Collection, Rétromobile (où le nombre de clichés capturés est colossal); après avec le monde des pixels. Le dieu de la Porte de Versailles peut lui dire un petit merci.

C’est dans cette perspective qu’il est de circonstance d’émettre un vœu très insistant auprès de ce monde de la photographie et de ses puissants industriels.** Loin d’observer une éventuelle réserve à son égard, pour cause de finances gravement émoussées par l’évolution du marché depuis quelques années, et de surcroît poussées près d’un précipice par le virus dont, peut-être, certains ont entendu parler, ils ne peuvent éviter cette étape en terre hexagonale. Le rendez-vous parisien constitue non pas une, mais LA superbe et unique opportunité de se montrer dans la plus belle ville du monde (si, si…) alors que pour d’autres raisons (et pas seulement le virus) la Photokina est depuis quelques temps en mode hibernation, et qu’il ne semble pas se profiler à l’horizon, dans le monde occidental et avant de nombreux mois, la moindre opportunité de se mettre en lumière. Alors que du côté du matériel, la photo numérique est entrée dans une véritable nouvelle étape de son histoire, comme nous l’avons souligné à plusieurs reprises. Capteurs, processeurs d’image et optiques ont d’une manière irréversible tourné la page de la première époque, celle du passage de l’argentique au numérique. Or, les premières salves de cette nouvelle offensive n’ont encore été vues publiquement nulle part (au moins pour le monde occidental). C’est le moment où jamais…!

* Mesures et gestes barrières pas encore évoqués.
** DVSM et l’auteur de ces lignes n’ont pas la moindre molécule d’intérêt économique ou d’autre nature dans cette entreprise, ni sur une table, ni en dessous.

Source DVSM

A voir

Etats Unis, des anticipations d’achats sur fond de crise et de fort risque contagieux…

Les consommateurs américains sont comme les autres, craintifs à l'égard du coronavirus....