Accueil / Actualité / Le piratage des messageries coute une vraie fortune

Le piratage des messageries coute une vraie fortune

Le FBI vient de publier un rapport révélant que les pertes liées aux attaques de la messagerie en entreprise (également appelées attaques BEC, pour Business Email Compromise) viennent de dépasser la barre des 5 milliards de dollars. Les attaques BEC se développent de manière exponentielle parce qu’elles ne coûtent pas cher à mettre en œuvre et rapportent beaucoup d’argent aux commanditaires.

Ces attaques consistent à convaincre des individus de virer une somme d’argent sur un compte ou de dévoiler des informations sensibles, sur la base d’une simple usurpation d’identité ou d’un email de phishing classique. Les pirates s’attaquent volontiers aux PME moins bien protégées que les groupes.

 

fb-1-

 

 

Enregistrer

A voir

Quand des drones volent plus bas que les pâquerettes…

Il y a drone et drone. Problème de vocabulaire...