Accueil / Actualité / Les pirates informatiques se frottent les mains

Les pirates informatiques se frottent les mains

EY publie les résultats de la 20ème édition de son étude annuelle « Global Information Security Survey » (GISS).

Réalisée entre juin et septembre 2017, auprès d’un panel de 1 200 répondants de plus de 20 secteurs d’activités, le rapport dresse un état des lieux des pratiques et tendances des entreprises en matière de sécurité. Les enseignements sont édifiants.

Près de 9 entreprises sur 10 (89%) considèrent que leur service de cybersécurité ne répond pas à l’ensemble des besoins de leur organisation.
A peine 17% des comités de direction estiment qu’ils ont les compétences suffisantes pour assurer une surveillance efficace des cyber-risques.

Et surtout, il n’y a que 12% des répondants qui affirment être en mesure de détecter une cyberattaque complexe. Les attaques sont souvent favorisées (77%) par la négligence des salariés. En contrepartie, les entreprises sont chaque jour plus sensibles au sujet.  87% d’entre elles jugent nécessaire l’augmentation de 50% du budget alloué à la cybersécurité.

Les centres d’opérations de sécurité (SOC) se développent au sein des organisations. Aujourd’hui 48% des répondants déclarent bénéficier de ce dispositif au sein de leur organisation.

 

cyber2

A voir

kiwa-6-

Kiwatch veut banaliser la vidéosurveillance

Cette levée de fonds de trois millions d’euros effectuée auprès d’Entrepreneur Venture...