Accueil / Actualité / Plus vite que la vitesse. Et des téras, et des téras… Dépassée, la vitesse…?

Plus vite que la vitesse. Et des téras, et des téras… Dépassée, la vitesse…?

Vous avez dit « vitesse »…? Nous non plus. Profitons d’un record réel pour rappeler cette confusion à propos d’une accélération plutôt virtuelle, chapitre fibre et débits.

 DVSM, 19 juillet 2021. La nature et les lois de la physique sont du domaine du têtu. Une vitesse maximale, infranchissable, a été constatée par des scientifiques il y a déjà plusieurs siècles. Elle est proche de 300.000 km/seconde  -299 792, 548 km/s exactement- et que ce soit sous forme de rayons lumineux, de rayonnement électromagnétique, de flux d’électrons dans des conducteurs, ou d’un chef de rang qui vous apporte le plat du jour, rien ne permet d’aller plus vite que cette musique. Dans des communiqués surgissant au cœur de cet état, en provenance du Japon, un « record de vitesse » est célébré, réalisé avec une liaison en fibre optique. C’est la transmission de presque 320 To en une seconde (319) qui est évoquée, pratiquement deux fois plus que ce qui avait permis la détention du précédent ruban bleu dans ce domaine. Bien des individus auront fait la liaison entre « le » To, déjà considéré comme énorme, de capacité d’un disque dur, éventuellement SSD, et cette aptitude à en transférer plusieurs centaines en une seule seconde. Décoiffant…!

Voilà (au moins) une expérience qui démontre que la fibre n’a peut-être pas dit son dernier mot, face notamment à une concurrence satellitaire. Mais techniquement, il n’y a aucune accélération, même dans ce record nippon en pleine actualité. Seule l’augmentation du nombre de voyageurs (des octets) pouvant monter à bord permet d’obtenir ce résultat. Un peu comme un avion capable de transporter 150 passagers de Londres à New-York en 7h50, détrôné par un autre, véhiculant 300 clients dans le même temps, entre les deux mêmes cités. C’était la mission assignée au gros Airbus A380, lequel, finalement trop gros, est abandonné prématurément. Ce qui conduit à un raisonnement similaire pour les données. Est-on certains d’avoir besoin de cette capacité à d’énormes débits, qui coûtent cher, alors que, le numérique se propageant, des nécessités de débits faibles et à coût réaliste ont de grande chances d’éclore…?

Source DVSM

A voir

Elon Musk est attendu ferme au prochain virage… Passe ou casse…?

La solitude, ça n’existe plus. Quelques petites notes négatives viennent soudain rappeler que pour Tesla, le …