Accueil / Actualité / Precepta trace le futur du monde la pub

Precepta trace le futur du monde la pub

Le cabinet d’analyse vient de publier une étude intitulé « Les mutations stratégiques de l’écosystème publicitaire – Opérateurs historiques, spécialistes du digital et géants du web : qui seront les grands gagnants de demain ? ». Si l’on en croit cette étude, les jeux sont faits ! Les géants du Net ont réussi à s’accaparer les marchés, avec en tête Google, Amazon, Facebook et Twitter. Ils dominent le marché de la tête et des épaules jusqu’à écraser les éditeurs de contenus. Precepta s’attend à ce qu’ils deviennent les ‘’premiers pourvoyeurs d’informations pour capter la majeure partie de la rente publicitaire’’. ‘’Peu à peu, ajoute l’étude, va se dessiner un marché composé d’un nombre réduit d’écosystèmes dont les leaders du numérique seraient les pivots stratégiques. A terme, un véritable combat de titans se prépare dont le mot d’ordre pourrait être coopérer ou mourir’’.Les règles du jeu changent sans cesse.Le consommateur devient toujours plus mobile et de moins en moins réceptif aux messages publicitaires. Les codes de communication sont bouleversés. Les études sont automatisées. ‘’Bref, la percée du digital a fait voler en éclats les conventions qui, hier encore, régissaient le marché publicitaire.’’

PR

Les opérateurs traditionnels tentent de contre-attaquer avec trois logiques : piloter le changement en interne pour gagner en compétitivité, la consolidation pour accroître la puissance et réduire les coûts et la croissance externe pour proposer des offres globales aux annonceurs se renforcer à l’international. Pour Precepta, c’est trop tard. Les ténors de l’Internet ‘’ont enclenché une stratégie sans faille de conquête du marché publicitaire.’’ Google, Facebook ou Twitter sont devenus des relais de communication obligatoires pour la quasi-totalité des médias. On parle de « médias de médias » qui ont subordonné les supports d’information.  Ils peuvent ensuite s’accaparer la manne publicitaire avec leurs outils et leurs régies. Les opérateurs sont désormais contraints de rejoindre ces nouveaux écosystèmes.

Pour conclure Precepta imagine ‘’l’organisation prochaine du secteur autour de quelques écosystèmes concurrents, rattachés aux plus gros opérateurs du web et différenciés par le positionnement sur les données cibles : Google sur le comportemental, Facebook sur la socio-démographie, Amazon sur les intentionnistes…’’

A voir

delem-3-

Dell sonne le tocsin

Si l’on en croit l’étude ‘’ESG 2017 IT Transformation Maturity Curve ‘’ commanditée par Dell EMC...