Accueil / Actualité / La pression monte pour Toshiba

La pression monte pour Toshiba

Le gouvernement japonais va-t-il taper du poing sur la table ?

Le délai qu’il avait fixé au groupe électronique pour régler ses problèmes arrive à expiration et pour l’instant, Toshiba n’a pas annoncé l’accord de reprise pour sa filiale de puces électroniques nécessaire à l’épuration de ses comptes. La multinationale peine à combler le découvert provoqué par le dépôt de bilan de Westinghouse, sa filiale américaine spécialise dans le nucléaire. S’il ne parvient pas à ses fins, l’industriel court le risque considérable d’être radié de la bourse de Tokyo. Toshiba ne s’affole pourtant pas. Ses administrateurs ont effet le choix entre deux offres conséquentes. La première proposée par Western Digital épaulé par plusieurs entreprises se monte à 17 milliards de dollars.

Les financiers de Bain Capital ont surenchéri à 18 milliards de dollars. Et Foxconn et son partenaire Apple n’ont pas non plus dit leur dernier mot.  Par communiqué « Toshiba a l’intention de poursuivre les négociations avec les acquéreurs potentiels afin de parvenir à un accord qui respecte les objectifs de Toshiba le plus tôt possible ».  A priori, Toshiba devrait s’engager avec Western Digital. Les deux sociétés collaborent déjà étroitement et un autre choix pourrait lourdement entraver les prochains développements. Il va falloir presser le pas. La filiale souffre d’un manque d’investissement et commence à prendre un sérieux retard sur la concurrence chinoise et coréenne.

tosh---

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

GIAAA

Gigaset étoffe sa gamme de smartphones

La marque allemande veut se tailler une place au soleil des smartphones avec trois nouveaux modèles, les GS170H, GS270 et GS270+.