Accueil / Actualité / Prise ou chargeur…? Un détail qui fausse inutilement

Prise ou chargeur…? Un détail qui fausse inutilement

​Les médias, en reprenant les termes d’un communiqué relativement flou du Parlement Européen, en transforment la portée.

DVSM, 8 juin 2022. L’USB-C que l’Europe va imposer pour les petits équipements électroniques portables est seulement un connecteur, et non un chargeur. Ce dernier, à l’évidence, n’a aucune chance (ni nécessité) de devenir « universel ». Et aucune raison de se voir placé dans une contrainte technique qui impliquerait même une possible surdimension. Le rôle de ce qui s’appelle en langage de la rue un chargeur n’est en réalité qu’une petite alimentation. Son rôle est double. D’une part, il transforme le courant alternatif de 220 volts (en Europe, 115 volts outre-Atlantique) en tension continue d’environ 5 volts nécessaire pour la plupart des appareils. D’autre part, ce qui est encore plus important, il doit assurer une isolation parfaite par rapport au courant de la « prise secteur », pour assurer la sécurité électrique de l’utilisateur. En revanche, cette alimentation (qui va transmettre au mobile ce qu’il faut pour recharger sa ou ses batteries) doit être adaptée, en puissance, à ce qui est nécessaire à chaque équipement. La rendre « universelle », donc unique, reviendrait à la calibrer suffisamment en puissance pour recharger les appareils demandant le plus d’énergie. Or, chacun comprend qu’entre un belle et grande tablette et un modeste smartphone, ce besoin n’est pas le même.

La décision du Parlement Européen ne concerne en réalité que le connecteur dont est doté l’appareil mobile, et par conséquent le câble de liaison. Le choix s’est porté sur l’USB-C, le plus répandu des USB, mais pas forcément le plus pertinent. Doté d’une collection interminable de broches ne servant pas à grand chose, il n’est peut-être pas celui que l’on attend pour les évolutions techniques à venir. Mais c’est la rançon d’une méthode qui consiste à faire prendre des décisions par des instances plus politiques que techniquement compétentes. On se rappelle, dans l’univers de la télévision, de la célèbre « prise péritélévision », terminologie héritière de l’appellation « prise Scart » (cela remonte presque à l’époque du Second Empire…!), machin encombrant, peu commode à connecter, et qui ne dispensait pas de connexions plus d’actualité, telles que  des « Cinch » (dites « RCA ») ou HDMI ensuite. Pourquoi faire compliqué quand ce n’est pas forcément utile…?

Source DVSM

A voir

La Poste Mobile lance « Le Grand Jeu Où Tout Le Monde Gagne » pour préserver le pouvoir d’achat des Français

Parce que La Poste Mobile est proche de ses clients, elle cherche à préserver leur pouvoir d’achat. Pour cela, elle lance le « Grand Jeu Où Tout Le Monde Gagne », un jeu 100% gagnant !