Accueil / Actualité / Projet sans suite ? Les géants du numérique iront-ils jusqu’à construire des autos…?

Projet sans suite ? Les géants du numérique iront-ils jusqu’à construire des autos…?

Promesses ou simple « com »…? Un peu les deux, Cap’tain… Entre des autos Apple et de l’Apple dans l’auto, la route du futur est incertaine…

– DVSM, 16 février 2022. Il n’y a pas plus efficace que de laisser croire à un projet spectaculaire pour en mijoter un autre presque dans l’ombre, loin des curieux, et véritablement « sérieux ». A ce petit jeu, qui n’a rien d’immoral, la firme de Cupertino a plus d’une fois quelque peu éconduit les regards. Certains l’ont vu à une époque se lancer, sûr juré craché, dans l’univers du téléviseur. Oublié, mais dans des répliques prématurées, quelques autres sociétés de l’univers micro se sont engouffrées dans ce créneau, et y ont essuyé quelques revers. Cela s’appelle foncer sur un leurre. Avec l’i-Pod, la méfiance avait envahi les pronostiqueurs. Qu’irait donc faire dans un monde aussi torturé que celui des téléphones mobiles un spécialiste de l’ordinateur et de la musique en ligne…?  Et pourtant, naquit l’iPhone, noyé dans un océan d’incrédulité. Les habitués de DVSM savent que souvent à été soulignée ici cette tac-tic de la fausse piste ou du développement en trompe-l’œil. A présent, d’autres deviennent à leur tour sceptiques et prennent des précautions faisant date. Comme le quotidien Les Echos qui, ce matin, sous la plume d’Anne Feitz, flaire une piste peut-être ambiguë.

Apple aurait-il fait des émules…? Depuis plusieurs années, d’autres se lancent dans la manœuvre. Cible, l’auto. Comme Sony qui, lors du dernier CES de Las Vegas, a même joué sur l’effet de gamme… Sur le plan de la communication, l’initiative n’est pas maladroite. D’autant que le regard des médias spécialisés auto ont depuis plusieurs saisons pris l’habitude de se braquer vers le numérique et l’électrique où, dans l’effervescence d’un événement, des « vrais » constructeurs se joignent régulièrement au spectacle… Au pire, cela permet de faire de l’image, et de récupérer une attention au sens large, quand de grands moments (salons) de l’univers automobile chancellent. Et si affinités, chacun verra. Toutefois, derrière cette théâtralisation de façade, se dissimulent aussi, et même surtout, des objectifs bien plus ambitieux. De ceux qu’il est impératif de considérer comme impossibles à manquer. Qu’on le veuille ou non, qu’elle soit électrique, thermique ou autre, l’automobile n’échappera pas à une intégration numérique et connectée intense. Avec des composants, des équipements, des softwares, des techniques, tous brevetées, aptes à devenir des standards… Lesquels pourraient aller jusqu’à reléguer la facette mécanique de l’auto dans un rôle subalterne, presque seulement digne d’une bonne sous-traitance. N’est-ce pas ce qui s’observe dans le monde des smartphones, versant Android…?

Source DVSM

A voir

CHERRY ET LE LABEL ECOLOGIQUE BLAUER ENGEL

Le « Blauer Engel » est le label écologique le plus connu en Allemagne et sa création remonte à 1978 (une première mondiale).