Accueil / Actualité / Promo, pour seulement » deux neuf neuf »on a quelques chose…!

Promo, pour seulement » deux neuf neuf »on a quelques chose…!

Plus les prix sont bas, plus l’indifférence est grande. Les petits prix abaissent la valeur émotionnelle des produits. Ce qui n’est pas toujours très constructif…

DVSM, 10 avril 2019 – Les promos ne sont pas nouvelles. Elles se propagent depuis des lustres par tous les moyens possibles. Pourtant, chacun a bien conscience qu’en dépit de toutes les réticences qu’une stratégie trop appuyée sur des tarifs compétitifs peut soulever, rien ne vaut de belles séries de promos pour amplifier le trafic et les ventes. Pour les clients, le prix, ça parle…! Pour la profitabilité, c’est autre chose, mais chacun voit midi à sa ligne de caisses. Il n’en reste pas moins que lorsque des équipements sont très énergiquement soumis à des prix laminés, cela en entraîne inéluctablement une forte banalisation. Dans l’univers EGP-télécoms-numérique, cette pratique a été et reste usitée à haute dose.

Le maillon fort de ce secteur a longtemps été le téléviseur. Dans bien des foyers, on se rappelle du moment où un nouvel écran, jadis cathodique, était entré au salon. Et il y a fort à parier que nombreux sont ceux qui ont encore en mémoire l’instant où est arrivé le premier plat (TV). L’électronique, longtemps très utilisée pour générer du trafic (notamment par les GSA), ce à l’aide de stratégies promotionnelles d’ampleur, en a certainement subi les conséquences. Des équipements tels que les magnétoscopes, les lecteurs de CD, les lecteurs de DVD, et quelques autres, sont arrivés comme des produits de luxe. En quelques années, ils se sont retrouvés à des prix dérisoires, perdant dans la foulée toute connotation luxueuse ou de technologie de pointe.

Reste la tradition, qui peut aussi, en langage de force de vente, s’appeler « règle fondamentale ». A quoi sert un produit pas cher…? A en vendre un plus cher. Est-ce le cas de ce 55 pouces UHD proposé par Confo…? Les premiers écrans plats (plasma) proposés par Philips à la fin des années 90 (des 40 pouces d’origine japonaise dont les images n’avaient rien de renversant) furent affichés 120.000 francs (lourds, soit plus de 18.000 euros…!). Un consommateur peut désormais, pour une dépense identique, s’offrir environ 80 de ces UHD en promo…

Source DVSM

A voir

Yamaha installe une sorte de mix idéal. Trois, quatre…!

Certains, à juste titre, ne trouvent pas pertinent le mélange berlinois du lave-linge et des systèmes audio et vidéo performants....