Accueil / Actualité / La publicité ne va pas bien

La publicité ne va pas bien

Sur l’ensemble des trois premiers trimestres 2017, les recettes publicitaires des médias (tv, cinéma, radio, presse, publicité extérieure, courriers publicitaires, isa) sont en baisse de 3,2% par rapport à la même période de l’année précédente, 5 819 millions contre 6 010 millions d’euros.

Pour rappel : sur la même période et sur le même périmètre en 2016, l’évolution était de -0,9%, ce qui montre une dégradation. Sont orientés à la hausse sur les trois trimestres 2017 :le cinéma (11,7%), l’affichage digital (15,5%), l’affichage shopping (2,1%) et les imprimés sans adresse (2,8%). La télévision est quasi stable (-0,3%).

Toutefois si le digital suit la tendance du premier semestre (+9,8%), le total du marché serait alors stable. Pour l’année, Kantar Media affirme que le marché se redresse (-1,7%). Le premier semestre, a subi l’impact négatif de l’élection présidentielle. Le redressement au second semestre est due au raffermissement de la conjoncture et d’un effet de base favorable : les investissements de communication au dernier trimestre 2016 étant à un niveau anormalement bas, la comparaison avec le deuxième semestre 2017 est arithmétiquement favorable.

Il faut souligner l’arbitrage croissant en faveur du numérique. Il s’opère toujours bien sûr sur les segments traditionnels du display et du search, mais de façon encore plus prononcée sur le segment des médias propriétaires(2,9 Mds d’euros), en progression de 22% sur 2016.

 

kantar

A voir

delivr-1-

Deliveroo bat des records de croissance

La société britannique de livraison de repas a été désigné au cours de la 17ème édition du Technology Fast 500 EMEA...