Accueil / IT Business / Quid du rachat des serveurs IBM

Quid du rachat des serveurs IBM

Après avoir cédé sa micro-informatique au chinois Lenovo, IBM a bien l’intention de lui céder branche serveurs. Sauf que les autorités américaines refusent la transaction au nom des intérêts supérieurs de la Nation. Il faut croire que les pouvoirs publics chinois partagent cette analyse car elles viennent d’autoriser Lenovo à procéder à ce rachat. Il faut rappeler que Lenovo est une émanation de l’armée chinoise et que les Américaines sont peu soucieux de voir basculer chez les meilleurs ennemis des infrastructures aussi sensibles.

Les Chinois sont fortement soupçonnés d’avoir  littéralement pillé les entreprises américaines en particulier et occidentales en général en truffant de programmes malins les infrastructures informatiques ou de télécommunications. Huawei et ZTE (également émanations de l’armée chinoise) sont littéralement montrées du doigt. Du coup, la Commission pour l’investissement étranger aux US (CFIUS) bloque le dossier en soulignant les dangers pour la sécurité nationale:  les serveurs du Pentagone, entre autres sont siglés IBM.

A voir

Marchés de l’électronique: près de 20 milliard de C.A en 2018

Dans la consommation des ménages français, les équipements électroniques et numériques ne sont pas des clés de voûte de l'économie.